BFM Business

Séduits par sa couleur, des instagrammeurs se précipitent vers un lac toxique

-

- - -

Les superbes reflets bleus d’un lac de Sibérie attirent certains utilisateurs d’Instagram, qui y prennent de nombreuses photos. Mais cette couleur n’a rien de naturel.

Dans la ville de Novosibirsk, en Sibérie (Russie), un petit lac ressemble à une plage des Maldives. Son eau turquoise attire des centaines de curieux, parmi lesquels des instagrammeurs en recherche de beaux paysages pour leurs publications.

Sauf que le lac a été créé par l’homme et est destiné à absorber les rejets d’une centrale électrique installée à moins de deux kilomètres. Comme le rapporte le New York Times, l’endroit est devenu si convoité que l’exploitant de la centrale a récemment publié un message d’avertissement.

-
- © -

De forts risques allergiques

Sur le réseau social VKontakte, équivalent russe de Facebook, la page de la Siberian Generating Company met en garde les habitants et touristes qui désireraient s’aventurer trop près de l’eau. La firme précise qu’en aucun cas, un visiteur ne doit s’y baigner, en raison de possibles réactions allergiques liées à la dissolution de grandes quantités de sels de calcium et d’oxydes métalliques, rejetés par la centrale électrique. Par ailleurs, la vase présente à moins de deux mètres de profondeur rend la sortie du lac particulièrement périlleuse.

-
- © BFMTV.COM

Malgré l’avertissement, de nombreuses photos continuent d’apparaître sur Instagram. Elles mettent en scène de jeunes mariés, une femme jouant avec un Flamant rose gonflable, ou encore un couple s’embrassant sur des paddles. Un compte Instagram baptisé “Maldives NSK”, en référence aux îles de l’océan Indien et au nom de la ville sibérienne, publie chaque jour de nouveaux clichés.

Ces dernières semaines, une autre destination s’est imposée comme référence des instagrammeurs, pour une raison bien différente: suite au succès de la mini-série Chernobyl, de nombreux influenceurs se sont rendus sur les lieux de l’explosion de la centrale nucléaire de Tchernobyl pour prendre des photos.

https://twitter.com/GrablyR Raphaël Grably Chef de service BFM tech