BFM Business

Réalisé par une intelligence artificielle, un tableau vendu près de 400 000 euros aux enchères

-

- - Christie's

Le portrait du Compte Edmond de Belamy, conçu par une intelligence artificielle, a été vendu ce jeudi à 432 500 dollars chez Christie's. La toile était estimée entre 7000 et 10 000 dollars.

C’est une première. La salle de vente aux enchères Christie’s a adjugé ce jeudi sa première œuvre d’art réalisée par une intelligence artificielle, appelée le Comte Edmond de Belamy. La toile était estimée entre 7000 et 10 000 dollars. Elle a finalement été adjugée à 432 500 dollars, soit environ 380 000 euros.

Derrière cette œuvre se cache le collectif français Obvious composé de trois Français, Pierre Fautrel, Gauthier Vernier et Hugo Caselles-Dupré. Le comte Edmond de Belamy n’est pas le seul à avoir son portrait, le trio d’amis ayant recréé toute sa famille. Pour arriver à ce résultat, les Français ont entraîné leur intelligence artificielle en lui soumettant des milliers d’images de portraits historiques.

Obvious
Obvious © Obvious

Une fois le portrait du Comte de Belamy généré, ils l’ont imprimé et encadré. En lieu et place de la signature de l’artiste figure une partie de l’algorithme utilisé baptisé GAN ("generative adversarial networks", ou "réseaux antagonistes génératifs").

L'épineuse question des droits d'auteur? 

Cette œuvre a suscité un débat autour de la question des droits d’auteur. Le collectif Obvious a admis avoir utilisé une partie du code élaboré par un autre artiste, Robbie Barrat, 19 ans. Ce dernier avait partagé son code sous une licence open source (lisible, utilisable et modifiable par tous). Robbie Barrat pourrait-il revendiquer la propriété de l’œuvre? Pour l'instant, il n'y a pas de réponse à cette question. 

Le collectif Obvious a déclaré à The Verge:

"Nous aimerions remercier la communauté de l'IA., en particulier ceux qui ont été les pionniers dans l'utilisation de cette technologie dont Ian Goodfellow, le créateur de l'algorithme GAN [...] et l'artiste Robbie Barrat, qui a eu une grande influence sur nous. C'est un moment passionnant et nous espérons que les projecteurs seront braqués sur cette vente pour mettre en avant le travail extraordinaire que nos prédécesseurs et collègues ont accompli."

L'acheteur de l’œuvre a souhaité rester anonyme. 

https://twitter.com/Pauline_Dum Pauline Dumonteil Journaliste BFM Tech