BFM Business

Le seul exemplaire de Nintendo PlayStation s’est vendu à 360.000 dollars

-

- - YouTube (Heritage Auctions)

Le prototype est le fruit d’une collaboration entre Sony et Nintendo datant du début des années 90, avant que le premier n’opte pour le développement de sa propre console.

Selon la maison d’enchère Heritage Auctions, il s’agit du seul prototype existant issu d’un travail commun entre Sony et Nintendo. Comme le précise CNN, la seule Nintendo PlayStation vient d’être vendue aux enchères pour 360.000 dollars, soit l’équivalent de 315.000 euros.

D’après le média américain, l'acquéreur est Greg McLemore, un passionné de consoles de jeu ayant fait fortune avec l’essor d’Internet à la fin des années 90. Palmer Luckey, fondateur de la société spécialisée en réalité virtuelle Oculus - depuis rachetée par Facebook, figurait parmi les candidats à l’achat.

Prototype de la Nintendo PlayStation
Prototype de la Nintendo PlayStation © Heritage Auctions

200 exemplaires produits

Selon la description du site Heritage Auctions, la Nintendo PlayStation est le fruit d’une collaboration avortée entre les deux géants japonais. A l’époque, Sony avait été sollicité pour aider Nintendo à intégrer un lecteur de CD à sa Super Nintendo, en complément du lecteur de cartouches, notamment pour lire de la musique. Un minuscule écran dans le coin inférieur droit de la console permettait ainsi de voir le titre du morceau joué.

La maison d’enchères précise que le prototype est encore fonctionnel, et qu’il a récemment été utilisé pour quelques parties de Mortal Kombat. Les amateurs reconnaîtront la manette propre à la console star de Nintendo, sur lequel est apposé un logo “PlayStation”. Un logo proche de celui qui ornera les consoles du même nom, finalement développées en interne chez Sony et dont la première version sortira en 1994 au Japon, et 1995 en France.

Prototype de la Nintendo PlayStation
Prototype de la Nintendo PlayStation © Heritage Auctions

Au total, 200 prototypes de ce type auraient été produits, avant qu’un différend commercial ne mette fin à la collaboration entre les deux entreprises. Tous auraient été détruits, à l’exception d’un exemplaire conservé par Olaf Olafsson, alors directeur de Sony Interactive Entertainment, filiale dédiée au jeu vidéo.

Ce dernier a cependant abandonné la console dans les bureaux de l’entreprise Advanta, où il a travaillé par la suite. Elle a été rachetée pour une somme dérisoire au moment de la liquidation d’Advanta, qui a fait faillite en 2009.

Les collections liées au jeu vidéo font régulièrement l’objet d’enchères pouvant atteindre des sommes importantes, au même titre que certains produits historiques de la Silicon Valley. En décembre 2019, une disquette signée de la main de Steve Jobs a trouvé preneur pour l’équivalent de 75.000 euros.

https://twitter.com/GrablyR Raphaël Grably Chef de service BFM tech