BFM Tech

Jugée trop sexy sur Instagram, une pompière se fait licencier

L'employeur de l'ancienne pompière affirme que la frontière entre vie personnelle et vie professionnelle était devenue trop floue. Mais elle juge cette décision sexiste et infondée car ses collègues masculins n'ont jamais été inquiétés pour leurs photos Instagram.

Une pompière et secouriste américaine a porté plainte pour licenciement abusif contre son ancien employeur, l’Evergreen Fire Rescue dans le Colorado, alléguant qu’elle a été licenciée en août en raison de son genre et de son activité sur Instagram.

En parallèle de son métier, Presley Pritchard tenait un compte Instagram sur le fitness, suivi par près de 140.000 abonnés, sur lequel elle faisait du placement de produits. Plusieurs collègues et des citoyens avaient fait part de leur préoccupation concernant le profil de la pompière, jugeant ses publications trop osées. Sur certaines, on la voit poser en uniforme de travail. 

Un traitement différent de ses collègues masculins 

Auprès de Vice, elle a raconté avoir été réprimandée de nombreuses fois par ses supérieurs à cause des tenues qu’elle portait à la gym et sur d’autres photos. Alors que ses collègues, à la tête de comptes Instagram similaires, n’ont jamais été inquiétés. 

“C’était quotidien. C’était comme marcher sur des œufs”, a raconté l’ancienne pompière à Vice. “C’est très hypocrite. C’est nul. Les calendriers de pompiers sexy sont monnaie courante mais si c’était des femmes, tout le monde les traiteraient de salope. Pour les mecs, c’est normal”. 

Son licenciement serait en partie dû à des photos en uniforme publiées sur son compte Instagram, brouillant la frontière entre vie personnelle et vie professionnelle. Ses supérieurs lui auraient donné un délai de cinq jours pour les supprimer, alors qu’elle prétend avoir reçu l’autorisation de les mettre en ligne. L’Evergreen Fire Rescue n'a pas souhaité commenter l'affaire auprès de Vice.

https://twitter.com/Pauline_Dum Pauline Dumonteil Journaliste BFM Tech