BFM Business

Cryptomonnaies: une Auvergnate perd toutes ses économies sur un site frauduleux

-

- - -

Une Clermontoise a investi plus de 200.000 euros sur une plateforme d'échange de cryptomonnaies qui s'est avérée frauduleuse, rapporte La Montagne. Une plainte a été déposée mercredi 29 août.

En matière d'arnaques aux cryptomonnaies, "l'Auvergne n'est pas épargnée", comme l'indique très justement La Montagne. Le quotidien régional relate le dépôt d'une plainte le 29 août, auprès du SRPJ de Clermont-Ferrand. Son objet: une Clermontoise a vu ses économies partir en fumée, après avoir investi sur une plateforme d'échange de cryptomonnaies frauduleuse. 

La quinquagénaire, intéressée par le taux de rendement alléchant promis par une plateforme baptisée "Bk-coin.com" (15%), effectue un premier versement de 500 euros sur le site. Le montant gagne artificiellement 182 euros en l'espace de quelques jours. De quoi l'inciter à investir toujours plus. 

Le site BK-Coin inspire peu de confiance au premier abord.
Le site BK-Coin inspire peu de confiance au premier abord. © Bk-coin

Une somme gelée

Mise en confiance par ces gains substantiels, la Puydômoise confie ses coordonnées bancaires, cryptogramme inclus. Dix mille euros lui sont dès lors prélevés, puis 200 000 euros, en deux fois. Le site la rassure en lui indiquant que ses 210 500 euros ont pris de la valeur, pour atteindre les 357 000 euros. Cette somme reste néanmoins hors de portée de la plaignante, qui ne parvient plus à la récupérer. L'enquête a été confiée à la division économique et financière (DEF) de la Police judiciaire.

Ce type d'escroqueries n'est pas propre aux cryptomonnaies. Néanmoins, ces devises numériques, par leur très grande volatilité, peuvent facilement servir d'appât pour attirer des investisseurs débutants. Récemment, le piratage d'une plateforme d'échange de bitcoin a entraîné une chute du cours de la cryptomonnaie.

https://twitter.com/Elsa_Trujillo Elsa Trujillo Journaliste BFM Tech