BFM Business

Soldes: comment éviter d’être envahi par les SMS de spam

-

- - BFMTV.COM

De nombreuses enseignes utilisent l’envoi de SMS pour attirer les clients. Mais certains messages ne sont pas désirés. Il existe quelques recours simples pour éviter d’être inondé d’alertes promotionnelles.

Les soldes ont débuté ce 26 juin 2019, avec leurs bonnes affaires, mais aussi leurs désagréments. Depuis quelques jours, de nombreux Français reçoivent des messages à caractère promotionnel sur leur smartphone, envoyés par des petits commerçants ou des grandes enseignes.

La plupart d’entre eux sont consécutifs à de précédents achats, et sont appréciés par les clients. Mais d’autres SMS constituent une véritable nuisance, surtout lorsque l’émetteur ne respecte pas les contraintes légales. Voici les bons réflexes à adopter en cas de réception de messages non sollicités.

Dire “stop” (rapidement)

Les SMS sont émis par des services associés à des numéros à cinq chiffres, commençant par 3,4,5,6,7 ou 8. En aucun cas un SMS promotionnel respectant la loi n’est envoyé par un numéro à dix chiffres commençant par 06 ou 07. Si vous ne désirez plus recevoir d’informations provenant d’une enseigne, il suffit de répondre “stop” au SMS reçu. Cette opération doit toujours être gratuite, et suivie d’un message de confirmation.

Dans certains cas, il est impossible de répondre directement à un message promotionnel. Dans ce cas, il doit indiquer le numéro à cinq chiffres auquel envoyer le message “stop”, par le biais d’un nouveau SMS. Toutefois, il est recommandé de ne pas trop tarder pour le faire. En effet, les commerçants font appel à des prestataires spécialisés pour créer leurs campagnes de SMS. Plusieurs marques peuvent donc être associées à un même numéro. 

S’il est possible de répondre directement au message, ce prestataire pourra l’utiliser pour savoir quelle est l’entreprise dont vous désirez ne plus avoir de nouvelles. S’il faut créer “manuellement” un nouveau SMS en inscrivant le numéro - partagé par plusieurs enseignes, seul le commerçant ayant envoyé le message le plus récent sera banni. 

-
- © -

Demander de l’information

Si l’envoi du message “stop” ne suffit pas à faire cesser les envois, l’enseigne se met alors dans l’illégalité. En envoyant le mot “contact” au numéro à cinq chiffres, un nouveau message indiquera les coordonnées du prestataire réalisant la campagne de SMS. En contactant ce dernier, il sera souvent possible de résoudre le problème. Sur demande, ce dernier devra supprimer toutes vos informations personnelles de ses bases de données, mais également expliquer par quel moyen il les a obtenues.

Effectuer un signalement

Bien que la plupart des enseignes respectent la loi, il vous faudra parfois sévir. Pour cela, plusieurs solutions sont à votre portée. La plus accessible est la plateforme 33700, créée à l’initiative de l’ensemble des opérateurs français. Pour signaler tout SMS abusif ou frauduleux, il suffit de le transférer au 33700 (grâce à un simple copier-coller). Une opération totalement gratuite pour les clients Bouygues Telecom, Orange et SFR, et facturée au prix d’un SMS normal chez les autres opérateurs.

-
- © -

Une fois le signalement effectué, une alerte sera transmise à l’émetteur ainsi qu’à votre opérateur. Ce dernier pourra faire en sorte de mettre fin aux méthodes abusives. Toutefois, l’effet ne sera pas immédiat.

Déposer une plainte en ligne

Si une enseigne continue de vous envoyer des SMS malgré votre demande d’arrêt, il est possible de déposer plainte auprès de la Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL), en quelques minutes seulement. Il vous faudra alors partager une capture d’écran des SMS reçus et de votre demande d’opposition. La CNIL pourra décider de déclencher un contrôle spécifique à l’entreprise, afin de faire cesser ses pratiques illégales.

https://twitter.com/GrablyR Raphaël Grably Chef de service BFM tech