BFM Business

France-Croatie: comment faire partie des premiers à voir les buts

Le but de Kylian Mbappe contre le Pérou.

Le but de Kylian Mbappe contre le Pérou. - Anne-Christine POUJOULAT / AFP

Pour la finale de la Coupe du monde, les secondes de décalage entre les chaînes de télévision prennent une importance décisive. Comment faire en sorte de ne pas voir le suspense gâché par le voisinage ?

Lors de la finale de la Coupe du monde, les joueurs français et croates ne seront pas les seuls à déployer une stratégie. Les supporters devront trouver le meilleur moyen de regarder le match, pour éviter que des voisins trop bruyants ne leur gâchent la surprise.

En fonction des moyens de diffusion, quelques secondes de décalage peuvent en effet couper court au suspense. Chaque diffuseur dispose de son propre matériel pour compresser et encoder le signal vidéo en numérique, et peut donc favoriser la qualité de la transmission, plutôt que le débit. Ce temps de traitement et de diffusion des images est à l'origine de la latence observée par bon nombre de supporters. 

La TNT, pour coller au direct

A la télévision, la TNT via l'antenne râteau ou le satellite est le meilleur moyen d'être au plus près de l'action des joueurs. Regarder le match sur TF1 en passant par la TNT constitue la meilleure option. Les signaux transmis rejoignent les antennes par le chemin le plus court, en passant par le sol. De plus, le nombre de téléspectateurs n'a aucune influence sur la qualité du signal, contrairement aux matchs retransmis en ligne. D'après So Foot, TF1 bénéficie de quatre à cinq secondes d'avance sur BeIN Sports.

La box en seconde option

Les chaînes diffusées grâce à la fibre - ou via des box ADSL - dépendent de systèmes qui partagent un même signal entre plusieurs millions de personnes. A l'arrivée, regarder le match depuis sa box (sur TF1 comme sur beIN SPORTS) expose à des décalages de quelques secondes. C'est peu, mais suffisant pour être alerté par un voisin en cas de but.

Les applis en dernier recours

La dernière option consiste à passer par une application pour smartphone, tablette ou TV connectée. Dans ces conditions, les capacités des serveurs sont encore plus restreintes. S'ajoutent également d'autres contraintes, comme la qualité du signal Wi-Fi (notamment sur smartphone et tablette), ou du réseau mobile. Il faut compter jusqu'à plusieurs dizaines de secondes de retard par rapport à la diffusion TNT. Un handicap tout à fait acceptable pour un match de saison, mais bien plus ennuyeux pendant l'effervescence d'une Coupe du monde.

la radio, imbattable

La bonne vieille radio reste le meilleur moyen de vibrer au diapason des buts. La finale sera diffusée ce dimanche partir de 17 heures sur RMC.

https://twitter.com/Elsa_Trujillo Elsa Trujillo Journaliste BFM Tech