BFM Business

Cible de cyberharcèlement, Marlène Schiappa forcée de restreindre son compte Twitter

Marlène Schiappa

Marlène Schiappa - Lionel Bonaventure

La ministre déléguée chargée de la Citoyenneté assure ce samedi avoir porté plainte après avoir subi des "raids numériques" sur le réseau social.

Elle s'en dit "la première navrée". Victime ces dernières heures d'une campagne de cyberharcèlement sur les réseaux sociaux, la ministre déléguée chargée de la Citoyenneté Marlène Schiappa a pris la décision de s'éloigner du réseau social Twitter en plaçant son compte en mode "privé".

"J'ai déposé plainte"

Dans un ultime tweet, cette dernière explique les raisons de son geste et tacle Twitter, qui selon elle reste "dans l'inertie". En outre, Marlène Schiappa souligne également avoir porté plainte à la suite de ces "raids numériques".

"L'engagement politique ne saurait justifier les raids numériques. Face à une vague de cyberharcèlement incluant des menaces de mort, j'ai déposé plainte et demandé à Twitter d'agir. Twitter restant dans l'inertie, j'ai fait passer mon compte en privé. En suis la 1ère navrée", écrit-elle.
Le dernier message de Marlène Schiappa sur Twitter, le 20 mars 2021
Le dernier message de Marlène Schiappa sur Twitter, le 20 mars 2021 © Twitter

Ce n'est pas la première fois que la ministre pointe l'inaction de Twitter. Au lendemain de l'élection de Miss France 2021, au cours de laquelle de nombreuses injures antisémites à l'encontre de Miss Provence April Benayoum avaient été publiées, Marlène Schiappa avait souligné que Twitter devait "prendre ses responsabilités."

https://twitter.com/Hugo_Septier Hugo Septier Journaliste BFMTV