BFM Business

Aurore Bergé (LREM): "il est logique que tout le monde paie la redevance télé"

"Il y a une cohérence à ce que tout le monde contribue au service public" a estimé Aurore Bergé sur l'antenne de RTL.

"Il y a une cohérence à ce que tout le monde contribue au service public" a estimé Aurore Bergé sur l'antenne de RTL. - ludovic MARIN / AFP

Invitée de RTL, la députée LREM, auteur d'un rapport sur l'avenir de l'audiovisuel, veut qu'un plus grand nombre paie la redevance finançant radios et chaînes publiques. Elle vise les usagers sans télé utilisant le numérique. Le surplus de recettes atteindrait 100 millions d'euros.

La majorité présidentielle à l'Assemblée veut que la redevance finançant l'audiovisuel soit à l'avenir payée par un plus grand nombre de contribuables. "La télévision et la radio publiques, c'est un service public donc c'est logique et cohérent que tout le monde y contribue" a précisé la députée LREM, Aurore Bergé, invitée sur l'antenne de RTL.

"On ne consomme pas forcément les programmes de télé devant un téléviseur. Il y a une forme d'équité à ce que la redevance soit payée par tous. Aujourd'hui ce sont surtout les CSP + qui ne paient pas la redevance parce qu'ils regardent la télé sur leur tablette ou leur smartphone" a ajouté la parlementaire.

Des recettes en plus pour supprimer la publicité sur France 5 et Radio France

Cette proposition consistant à généraliser l'assiette de la contribution à l'audiovisuel à tous les foyers figure parmi les 40 propositions de la mission d'information sur l'avenir de l'audiovisuel dont elle est le rapporteur.

Selon ce document, rendu public, cet élargissement du nombre de ceux qui paient la redevance pourrait générer 100 millions d'euros de recettes en plus pour l'audiovisuel public. Aurore Bergé suggère d'affecter ce surplus à Radio France et à France 5 pour que ces médias puissent s'affranchir de la publicité commerciale diffusée sur leurs antennes respectives.

Le montant de la redevance, actuellement de 139 euros, restera inchangé en 2019.

Frédéric Bergé