BFM Business

Amazon pourrait installer son second QG à deux pas du Pentagon

Au siège de Seattle, Amazon embauche 5000 personnes de plus par an depuis 2011.

Au siège de Seattle, Amazon embauche 5000 personnes de plus par an depuis 2011. - Emmanuel Dunand - AFP

Le géant du e-commerce aurait engagé des discussions avancées pour installer son second siège social à Crystal City, en Virginie. Cette commune est limitrophe de la capitale des États-Unis, Washington D.C., et à deux pas du Pentagone avec qui Amazon espère signer un contrat.

Le suspense est-il sur le point de se terminer? Depuis plus d'un an, Amazon se cherche une nouvelle adresse pour y installer un second siège social. Le géant de la tech pourrait choisir Crystal City, petite commune située au Nord de la Virginie aux États-Unis.

Le groupe aurait engagé des "discussions avancées", selon les informations du Washington Post, journal dont le propriétaire n'est autre que Jeff Bezos, le patron et fondateur d'Amazon. Les questions du transfert des employés vers ces nouveaux locaux, du choix du bâtiment et de la date à laquelle l'annonce officielle sera faite font partie des éléments abordés. 

50.000 emplois

Historiquement, le siège social d'Amazon est installé depuis 1994 à Seattle, plus grande ville de l'État de Washington (Nord-Ouest des États-Unis). L'entreprise connaissant une forte dynamique -sa capitalisation boursière à d'ailleurs franchi la barre des 1000 milliards de dollars cette année-, elle embauche à tour de bras. Ce premier QG accueille 5000 salariés de plus par an depuis 2011, selon le Seattle Times. Aujourd'hui environ 45.000 personnes y travaillent.

En septembre 2017, le géant du net a annoncé son projet d'ouvrir un second QG en Amérique du Nord et a laissé les villes intéressées par le projet se porter candidates. À la clé? 50.000 emplois direct et 5 milliards de dollars d'investissement. Cette annonce avait provoqué une véritable "ruée vers l'or", des dizaines de municipalités américaines avaient mis en avant leurs atouts. Des villes canadiennes avaient un temps été évoquées, mais il semblerait que la direction d'Amazon ait décidé de rester aux États-Unis.

À deux pas du Pentagone

Parmi les critères de sélection, le géant de la tech visait une agglomération d'environ un million d'habitants et proche d'un aéroport international. Crystal City est seulement séparée par le fleuve Potomac de la capitale des États-Unis, Washington D.C, et se situe à environ une demi-heure de route de l'aéroport Washington-Dulles.

La ville abrite également plusieurs bureaux satellites du Département de la Défense: le fameux Pentagone. D'ailleurs, le mythique bâtiment de l'armée américaine n'est qu'à deux stations de métro de Crystal City.

Pour mémoire, Amazon est candidat à l'appel d'offre de 10 milliards de dollars pour le projet Jedi (Joint Enterprise Defense Infrastructure) du Pentagone. Il vise à moderniser les systèmes informatiques militaires, notamment à installer une nouvelle solution de "cloud" (le stockage de données en ligne, ndlr). Plusieurs géants de la tech y ont renoncé, dont Google. Jeff Bezos a récemment rappelé son intérêt pour le projet.

Jean-Christophe Catalon