Tech&Co
Données personnelles

Données personnelles: la commissaire européenne Margrethe Vestager met en garde contre TikTok

Margrethe Vestager, commissaire européenne à la concurrence, estime que les utilisateurs doivent prendre leurs responsabilités face à l'application chinoise.

Margrethe Vestager n'est pas une grande fan de TikTok. Auprès de BFM Business, la commissaire européenne à la concurrence revenait sur les prochaines évolutions de la régulation européenne, pour mieux encadrer les pratiques des réseaux sociaux.

Si les textes (Digital Market Act et Digital Services Act) doivent lutter contre les pratiques anticurrentielles ou forcer les plateformes à mieux lutter contre la haine en ligne, le sujet des données personnelles reste épineux.

Depuis quelques jours, TikTok est de nouveau sous pression, notamment aux Etats-Unis, après que la presse américaine a révélé que les informations des utilisateurs occidentaux étaient envoyées en Chine, dans des proportions qui restent inconnues à ce jour.

"Les choix personnels ont des conséquences"

"J’ai fait le choix de ne pas utiliser TikTok, et ce n’est pas seulement parce que je danse mal", ironise Margrethe Vestager, interrogée par BFM Business, évoquant implicitement la problématique de la collecte de données personnelles par TikTok.

Tout en soulignant que les différentes institutions chargées de protéger la vie privée des Européens - notamment la Cnil en France - ont un rôle à jouer pour encadrer l'application chinoise, Margrethe Vestager appelle les utilisateurs à prendre leurs responsabilités.

"Je pense que le régulateur doit protéger tout le monde, y compris ceux qui font le choix d’être sur TikTok. Mais je pense que c’est important que chacun prenne conscience que ses choix personnels ont des conséquences", estime la commissaire danoise.

Aux Etats-Unis, un cadre du gendarme des télécoms a récemment demandé à Apple et Google de retirer l'application TikTok de leurs magasins d'application. En réponse, l'entreprise a promis de ne pas transférer de données personnelles des utilisateurs occidentaux au gouvernement chinois.

Comme la plupart des géants chinois de la tech, TikTok appartient à la fédération chinoise des sociétés de l'Internet, dont les membres sont pourtant engagés à oeuvrer dans "la direction de Xi Jinping", le président chinois, et à adhérer "aux valeurs" du Parti comuniste, selon les statuts de l'organisation.

https://twitter.com/GrablyR Raphaël Grably Chef de service BFM tech