BFM Business

A Paris, Facebook forme 2000 femmes au business numérique 

Celine Millour au "Bootcamp" de #SheMeansIt à la Défense à Puteaux le 7 décembre 2018.

Celine Millour au "Bootcamp" de #SheMeansIt à la Défense à Puteaux le 7 décembre 2018. - Elise Maillard - BFM Eco

Le public féminin a répondu présent au programme #SheMeansBusiness ce vendredi 7 décembre sous la Grande Arche de la Défense. La formation gratuite d'une journée s'est fixée pour ambition de réduire la faible représentativité des femmes chez les acteurs des nouvelles technologies.

Les outils numériques, qui s'immiscent de plus en plus dans notre quotidien, sont pensés et développés essentiellement par des hommes. La faible représentativité des femmes dans ce secteur soulève des interrogations sur la mixité dans la société hyper-connectée qui se dessine. Pour inverser la tendance, Facebook a lancé un programme international sous le label #SheMeansBusiness dédié à l'esprit d'entreprise pour que les femmes soient plus nombreuses à prendre part à la révolution technologique.

Sous l'impulsion de Sheryl Sandberg

Sans surprise, une femme est à l'initiative de cet événement, l'une des dirigeantes les plus influentes du secteur: Sheryl Sandberg directrice des opérations de Facebook. La numéro 2 de l'entreprise de la Silicon Valley souhaite mettre à profit son expérience pour inciter d'autres femmes à participer à la révolution numérique en se projetant dans des postes à responsabilités. Et plus largement, elle veut les accompagner dans la maîtrise des outils numériques, indispensables, pour qui souhaite monter son entreprise. 

Pour mener à bien son projet dans l'Hexagone, le géant californien s'est associé à la start-up sociale française Social Builder. Une formation en ligne "Parcours She Means Business" développée par l'association a déjà été suivie par plus de 10.000 personnes.

Après Lille et Marseille

À cela s'ajoute, les événements organisés avant Paris dans deux autres villes en France. Quatre cents femmes ont répondu présentes à Lille et trois cents à Marseille. À La Défense, les participantes avaient en moyenne 35 ans. La majorité d'entre elles sont des chefs d'entreprise, des femmes avec un projet d'entrepreneuriat ou des personnes en reconversion, rapporte Lorraine Lenoir directrice du développement chez Social Builder.

Une évolution qui ne passe pas uniquement par l'acquisition de compétences mais par un vrai changement de mentalités. Améliorer son leadership et développer son réseau sont tout aussi déterminants pour mener à bien ses projets professionnels. L'originalité de la rencontre réside dans la prise en compte de ces réalités. Les participantes ont été invitées à échanger pour favoriser les interactions et multiplier les occasions d'étoffer leur carnet d'adresses. Pour 2019, aucune date n'est encore prévue mais la formation en ligne reste accessible gratuitement.