BFM Lyon

Lyon: la mairie dévoile son plan d'action pour "apaiser" la Guillotière

La mairie de Lyon organisait mercredi soir la restitution des ateliers de concertations autour du quartier de la Guillotière. 50 propositions ont été retenues pour faire partie d’un plan d’action.

Quel avenir pour le quartier de la Guillotière? Les élus de la ville de Lyon ont fait face aux habitants du quartier mercredi soir au Palais de la Mutualité. Il s’agissait de la conclusion de neuf ateliers de concertation entre l’équipe municipale et les riverains.

Ces concertations avaient débuté au mois de janvier. L’équipe municipale avait été interpellée par des collectifs citoyens sur les problèmes de ce quartier à de nombreuses reprises. "L'objectif, c'est de faire de la place Gabriel Péri un quartier apaisé", a annoncé le maire de Lyon Grégory Doucet.

Un quartier au cœur de nombreuses tensions

Depuis plusieurs années, les habitants du quartier subissent de nombreuses nuisances. Délinquance, violence et vols à la sauvette sont régulièrement de mise. Les habitants ont à de nombreuses reprises alerté les équipes municipales à ce sujet.

Fanny Dubot, maire du 7e arrondissement de Lyon avait déclaré au Progrès ne pas être à l'aise en traversant la place Gabriel Péri. Invitée sur BFM Lyon, elle a précisé qu'elle avait donné son ressenti comme habitante du quartier.

"Effectivement, à certains moments de la journée, il y a beaucoup de monde, donc j'ai expliqué au Progrès que hommes et femmes, on se sentait obligé de faire un détour et passer de l'autre côté du trottoir pour ne pas être embêtés", a-t-elle précisé.

Renforcer la sécurité

Les principales mesures de ce plan d'action concernent la sécurité du quartier. Grégory Doucet avait déjà "intensifié la présence policière sur cette place." Le plan d'action prévoit aussi de sécuriser la présence des femmes, de faire de la prévention, mais aussi de favoriser l'insertion sociale.

"On a engagé aussi un certain nombre d’actions de médiation, d’accompagnement social, que l’on va renforcer à partir de la rentrée, notamment à destination de ceux qu’on appelle les vendeurs à la sauvette", a détaillé le maire de Lyon.

Concernant les vendeurs à la sauvette, Fanny Dubot souhaite "faire un vrai accompagnement social de ces personnes" afin de leur "proposer des voies d'insertion, soit vers une professionalisation, soit vers une activité de ce même type mais de manière légale." À terme, la mairie espère sortir les publics vulnérables de la pauvreté.

Un nouveau plan d’urbanisme pour pallier au manque de propreté

Une grande partie du plan d'action touche également à l'aménagement de la place et les effets que cela peut avoir sur les riverains. La place Gabriel Péri, se trouvant à l'intersection de plusieurs réseaux de transports en commun, les flux piétons y sont importants. "L'idée, c'est de désengorger la place, de la rendre plus circulante et plus facilitante pour les piétons", a expliqué Fanny Dubot à BFM Lyon.

Pour ce faire, le plan d'action prévoit d'élargir les trottoirs, de végétaliser la place et de faciliter l'usage des mobilités douces. Béatrice Vessiller, vice-présidente du Grand Lyon en charge de l'urbanisme explique qu'il faut "faire en sorte que ce soit plus simple de passer d’une rive de la place à l’autre et justement pour aérer aussi l’espace pour tous ses usagers nombreux."

Margot Hutton