BFM Lyon

Coronavirus: la région Auvergne-Rhône-Alpes est "la plus touchée" par la deuxième vague

À l'occasion d'une conférence de presse ce jeudi soir, Olivier Véran, ministre de la Santé, a mis en lumière la détérioration de la situation épidémique dans la région et la nécessité de recourir à des transferts de patients.

"La région Auvergne-Rhône-Alpes est la plus touchée par la deuxième vague". À l'occasion d'une conférence de presse ce jeudi soir, Olivier Véran a fait le point sur ce territoire, où la saturation des services de réanimation est à craindre.

"Sans les mesures mises en place, à la mi-novembre il y aurait eu deux fois plus de patients atteints de Covid en réanimation que la capacité maximale en réanimation de toute la région", a annoncé le ministre de la Santé. Ce n'était pas soutenable et il fallait absolument l'éviter."

"Même si le confinement est bien respecté, la région Auvergne-Rhône-Alpes pourrait connaître une saturation de ses capacités de réanimation C'est pour cela que nous procédons à des évacuations vers d'autres régions, a-t-il rappelé. 43 ont déjà eu lieu, 200 autres sont d'ores et déjà prévues.

Le risque d'"un pic à 1700 patients"

En revanche, la situation sera "encore plus que problématique" dans la région si les mesures de confinement ne sont pas suffisamment respectées, a prévenu le ministre.

La saturation des réanimation pourrait dès lors intervenir "dans les prochains jours, avec un pic à 1700 patients Covid en hospitalisation réanimatoire, pour une capacité maximale d'environ 1000 lits". Et Olivier Véran de conclure: "Vous l'aurez compris, nous devons respecter le confinement".

Florian Bouhot Journaliste BFM Régions