BFM Immo

Le DPE devient un élément clé pour les acheteurs immobiliers

Le diagnostic de performance énergétique prend de plus en plus d'importance

Le diagnostic de performance énergétique prend de plus en plus d'importance - AFP

Désormais, une très large majorité des ménages qui souhaitent acquérir un logement sont attentifs au niveau de performance énergétique du bien visé.

Le diagnostic de performance énergétique (DPE), qui note les logements de A à G, devient un élément déterminant dans la transaction immobilière. Ainsi, 68% des acheteurs interrogés affirment qu'une mauvaise notation aura un impact sur leur projet, selon une étude réalisée par l'agence en ligne Hosman et rendue publique ce lundi.

Plus concret encore, 59% des acheteurs sondés assurent être prêts à payer plus cher pour un bien plus performant en matière énergétique. Et attention, les acheteurs semblent plutôt exigeants. Si l'Etat qualifie de passoires thermiques les biens classés F et G, c'est à partir de D que les Français sont les plus nombreux à considérer la note mauvaise (ils sont 44%). A titre de comparaison, ils sont 38% à estimer que c'est plutôt à partir de la note E. Mais pour 10,8% des personnes interrogées, cela commence au contraire dès la note C.

Une prise de conscience qui tombe plutôt bien alors que le projet de loi Climat et Résilience qui vient d'être voté, va justement encore renforcer l'importance du diagnostic de performance énergétique, notamment en interdisant la location des passoires thermiques (sauf dans certains cas très particuliers).

Marie Coeurderoy édité par J.L.D.