BFM Immo

Le marché de l'immobilier parisien redémarre avec des prix au plafond

Le nombre de ventes immobilières progressent dans la capitale selon les notaires.

Le nombre de ventes immobilières progressent dans la capitale selon les notaires. - DR

Les notaires du Grand Paris observent un sursaut des ventes immobilières dans Paris. Les ventes repartent à la hausse, retrouvant leur niveau d'avant la crise sanitaire à des prix toujours élevés.

Le marché immobilier parisien reprend des couleurs. Si les prix semblent avoir atteint un plafond, avec une stabilité relative à 10.790 euros/m² en moyenne, les ventes repartent à la hausse. Les notaires du Grand Paris constatent en effet un sursaut des ventes immobilières dans la capitale au troisième trimestre 2021.

Avec des prix plus stables, voire en baisse, et des stocks un peu plus importants, les acquéreurs ont concrétisé leur achat à la rentrée. Une tendance que révèle le nombre des transactions. Le nombre de ventes dans Paris s'est établi à 36.870 au troisième trimestre 2021, contre 31.210 sur la même période l'année dernière. Ce qui redonne des couleurs au marché parisien dont les volumes ont décroché au début de la crise sanitaire.

Nombre de ventes immobilières et évolution du prix moyen selon les notaires.
Nombre de ventes immobilières et évolution du prix moyen selon les notaires. © Notaires du Grand Paris

Les prix devraient rester stables à Paris

Côté prix, la tendance est à une certaine stabilité, bien qu'ils s'établissent à un niveau particulièrement haut dans tous les arrondissements.

Les prix stagnent et oscillent, depuis un an et demi, entre 10.600 et 10.800 € le m², selon les notaires du Grand Paris. "D’après nos indicateurs avancés sur les avant-contrats, cette tendance se prolongerait d’ici janvier 2022."

Presque tous les arrondissements parisiens affichent en effet une moyenne supérieure à 10 000 euros/m², exception faite du 13e (9.560 euros/m²), du 19e (9.410 euros/m²) et du 20e (9.250 euros/m²) qui s'en rapprochent. Le 19e affiche même la progression la plus importante sur l'année (+3,8%). Ailleurs, les prix dépassent largement la moyenne, surtout dans le centre, avec plus de 14.000/m² dans le 7e et le 6e. Les valeurs ont toutefois tendance à reculer un peu partout dans la capitale, avec des diminutions comprises entre -0,1% dans le 17e et -2,5% dans le centre.

Carte des prix parisiens avec des variations comprises entre -2,5% à Paris Centre et +3,8% dans le 19e.
Carte des prix parisiens avec des variations comprises entre -2,5% à Paris Centre et +3,8% dans le 19e. © Notaires du Grand Paris

Après une rentrée dynamique, les prix et les volumes devraient se stabiliser selon les notaires qui tablent sur des évolutions "limitées d'ici janvier 2022 qui conforteraient la stabilité des prix à Paris".

Marion Marten-Pérolin