BFM Immo

Logements neufs : Emmanuelle Wargon pointe du doigt les "réticences des maires" sur les permis

Emmanuelle Wargon, ministre chargée du Logement, était l'invité de BFM Business

Emmanuelle Wargon, ministre chargée du Logement, était l'invité de BFM Business - BFM Business

La ministre chargée du Logement Emmanuelle Wargon, qui était invitée sur BFM Business, estime que le manque de logements neufs est notamment lié à un déficit de permis de construire du côté des élus locaux.

Le sujet revient régulièrement sur la table : il manque des logements neufs en France. Un problème régulièrement pointé du doigt par les professionnels du secteur et qui s'est accentué par la crise du Covid. Emmanuelle Wargon, ministre chargée du Logement, qui était invitée ce lundi sur BFM Business, explique:

"On a tous vécu la crise Covid qui, pour la construction de logements, a été aggravée par le fait que les élections municipales se sont étalées toute l'année 2020. Comme il y a toujours un trou dans les permis de construire, les maires octroient moins de permis juste avant les élections et ça reprend doucement après les élections. On a vraiment une année pendant laquelle on a eu moins de permis de construire".

Si la crise a bon dos, elle n'explique pas à elle seule le problème de la construction en France. Et cela, Emmanuelle Wargon l'a bien compris. Elle n'hésite pas à lancer une petite pique aux maires de France. Certes, la ministre reconnait que "ça reprend plutôt bien en 2021. On n'est pas très loin de là où on était en 2019. Un peu plus de 450.000 permis de construire octroyés". Mais elle note surtout qu'"on a des réticences des maires néanmoins, notamment dans des zones déjà construites, notamment quand il s'agit de donner des permis de construire à des immeubles dans les grandes villes, les grandes métropoles. Or, on en a toujours besoin".

Mais plutôt que le bâton, le gouvernement continue d'opter pour la carotte. La ministre chargée du Logement veut continuer à inciter les maires à construire. Pour cela, elle rappelle que le gouvernement poursuit ses mesures fiscales favorables pour les élus, pour le logement social et en général. Elle rappelle que cela repose sur deux axes. Tout d'abord une aide directe aux maires, à savoir 1.500 euros par logement. Et une aide indirecte "avec le fonds friche qui permet de boucler des opérations sur des zones sur lesquelles il y a des friches, il n'y a rien, et c'est très utile".

https://twitter.com/DianeLacaze Diane Lacaze Journaliste BFM Éco