BFM Immo

La France manque toujours de logements neufs

Un immeuble en construction.

Un immeuble en construction. - CHRISTOPHE PETIT TESSON / POOL / AFP

Un rapport de l’Institut Montaigne souligne une baisse du nombre de construction de logements depuis 2018, loin des besoins annuels français. "Un gros problème" pointé par la Fédération Française du Bâtiment.

Les chiffres sont loin du compte. "Le niveau de construction neuve est proche de ses plus bas depuis 20 ans", résume ce mardi l’Institut Montaigne, dans une note dressant le bilan du quinquennat d’Emmanuel Macron, repérée par Les Echos. Alors que pour couvrir les besoins, 500.000 logements neufs devraient chaque année sortir de terre, seuls 376.000 maisons et appartements ont été mis en chantier l’année dernière. En 2015, année noire pour la construction de logement, seuls 342.000 logements avaient été mis en chantier. "Le gros problème est de loger nos concitoyens, surtout au niveau du logement neuf. Au niveau de la rénovation énergétique, cela a plutôt bien marché, mais cela ne suffit pas pour loger démographiquement tous nos concitoyens. Cela fait un an que l’on dit que l’on a un problème sur le logement neuf", explique ce mardi sur l’antenne de BFM Business Olivier Salleron président de la Fédération Française du Bâtiment (FFB).

"L'instabilité juridique nous fait peur"

La crise sanitaire a bien entendu pesé sur le secteur, mais des causes plus structurelles expliquent ce déficit de construction dans le neuf, notamment concernant les dispositifs d’investissement dans le logement. "Les différentes restrictions apportées aux dispositifs en faveur du logement (APL accession, PTZ, Pinel etc) ont laissé planer des doutes sur le devenir du soutien du Gouvernement en faveur du logement", précise ainsi l’Institut Montaigne dans son rapport. "En général, cela part très bien mais ce qui nous fait toujours très peur c’est l’instabilité juridique, on ne sait pas à quelle sauce on sera mangé l’année d’après", poursuit Olivier Salleron. [#HTML5-BFMBUS-876450612001-S1WYuajiJl-6267273389001]

Plus de permis de construire

Le président de la FFB espère également que les maires accorderont plus de permis de construire dans les mois à venir, des délivrances de permis retardés en plus pendant plusieurs mois l’an dernier à cause du covid. "C’est une petite musique de fonds que l’on entend depuis plusieurs années, la sobriété foncière, ce n’est pas bien de construire, l’artificialisation des sols, zéro artificialisation des sols nette, et tout cela n’est pas bon pour la construction, et donc pour le logement de nos concitoyens, qui aujourd’hui sont mal logés. Un million de nos concitoyens sont mal logés. Donc oui, il faut booster les permis de construire", demande Olivier Salleron. Le gouvernement semble avoir identifié ces difficultés et tente de trouver des solutions. "Emmanuel Macron l’a compris il y a quelques mois puisqu’il a créé la fameuse commission Rebsamen [présidée par le maire de Dijon François Rebsamen, ndlr], qui a mis autour de la table tous les constructeurs, promoteurs, personnels de l’Etat, explique Olivier Salleron. La prise de conscience est tardive mais l’on a beaucoup d’espoir". Cette année 2021 ne devrait pas redresser la barre. Selon le magazine spécialisé Le Moniteur, les mises en chantier ont progressé de 3,2% au premier trimestre avant de reculer de nouveau au deuxième trimestre.

BFM Immo