BFM Grand Littoral
Grand Littoral

Tentative de traversée de la Manche: près de 240 migrants secourus en mer au large du Pas-de-Calais

Un bateau qui transporte des migrants qui attendent d'être secourus, le 9 mai 2022, dans la Manche

Un bateau qui transporte des migrants qui attendent d'être secourus, le 9 mai 2022, dans la Manche - Sameer Al-DOUMY © 2019 AFP

Les opérations de sauvetage se sont déroulées dans la nuit de lundi à mardi ainsi que pendant toute la journée de mardi.

Journée très chargée sur la Manche. Le Cross, le centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage Griz-Nez, est intervenu cinq fois dans la nuit de lundi à mardi ainsi que pendant toute la journée de mardi pour sauver près de 240 migrants tentant de traverser la Manche, a annoncé la préfecture maritime de la Manche et de la mer du Nord ce mardi soir.

Un premier groupe composé de 23 personnes a été secouru "en milieu de nuit" par les hommes du "Canot tous temps SNS 077 Notre-Dame-du-Risban" de la station de la société nationale de sauvetage en mer de Calais. Les naufragés ont été déposés au port de Calais.

En parallèle, le patrouilleur de service public (PSP) Flamant de la Marine nationale est engagé dans la nuit mais aussi au petit matin ce mardi, afin de porter assistance à 61 autres naufragés en difficulté "au large de Leffrinckoucke", selon la préfecture.

Dans le même secteur et "à peu près au même moment", une seconde embarcation est repérée par le patrouilleur. Il porte secours à 34 naufragés, qu'il récupère à son bord.

Une fois l'ensemble des 95 personnes prises en charge à bord, le PSP Flamant les dépose au port de Calais en milieu de journée, indique le communiqué de la préfecture.

À quai, ces derniers ont été pris en charge par la police aux frontières et les sapeurs-pompiers.

En fin de matinée ce mardi, nouveau départ en mer, pour le patrouilleur des affaires maritimes (PAM) Jeanne Barret cette fois, après avoir découvert une nouvelle embarcation en détresse.

"Une fois arrivé sur zone, le PAM Jeanne Barret constate que tous les occupants sont à la mer, agrippés à leur embarcation qui est en train de couler", indique la préfecture.

61 personnes en difficulté, "dont plusieurs sont visiblement en état d'hypothermie", sont rapidement prises en charge à bord du patrouilleur avant d'être déposées au port de Boulogne-sur-Mer.

Enfin, une dernière opération de sauvetage en mer a été menée par le RIAS Abeille Normandie, au large de Calais en milieu de journée ce mardi pour, une nouvelle fois porter assistance à 61 personnes en difficulté en mer. Ces dernières ont été ramenées "en fin de journée" au port de Dunkerque et prises en charge par les pompiers.

La préfecture maritime de la Manche et de la mer du Nord rappelle la dangerosité de la traversée et met en garde contre toute personne tentant de rejoindre l'Angleterre par la mer.

Alixan Lavorel