BFM Business

Introduit en Bourse, Aston Martin vaut près de 5 milliards d'euros

L'Aston Martin DB10 de James Bond dans le fim "Spectre".

L'Aston Martin DB10 de James Bond dans le fim "Spectre". - Alain Jocard - AFP

Le constructeur britannique, qui vient de faire son entrée à la Bourse de Londres, est valorisé 4,86 milliards d'euros. Aston Martin se porte mieux, après une décennie difficile.

Le constructeur de voitures de sport Aston Martin, rendu célèbre par James Bond, a reçu un accueil prudent des investisseurs lors de son introduction à la Bourse de Londres ce mercredi.

Cette opération, l'une des plus attendues de l'année à Londres, est la plus importante dans le secteur automobile depuis celle du fabricant de voitures de luxe Ferrari à Wall Street en 2015. Aston Martin fait figure d'exception au Royaume-Uni, puisque non seulement il devient le seul groupe automobile coté à la Bourse de Londres, mais il est également l'un des très rares constructeurs purement britanniques.

Les investisseurs semblaient toutefois faire la fine bouche, puisque le titre enregistrait une forte baisse sur le marché, perdant 4% à 18,24 pence peu après l'ouverture.

Il évoluait donc bien en dessous de son prix d'entrée en Bourse fixé à 19 livres (21,3 euros) par action, soit dans le milieu de la fourchette espérée, ce qui lui octroyait une valorisation de 4,33 milliards de livres (4,82 milliards d'euros).

"Les actions ont pu être fixées à un prix trop élevé"

"A court terme, cela pourrait suggérer que les actions ont pu être fixées à un prix trop élevé", compte tenu des performances financières actuelles du groupe, ce qui pousse certains investisseurs à céder leurs titres, relève Michael Hewson, analyste chez CMC Markets.

Le constructeur, qui a placé 25% de son capital sur le marché, peut espérer une intégration au sein de l'indice vedette de la Bourse de Londres, le FTSE-100, pour peu que son action ne s'enfonce pas davantage.

Cette entrée en Bourse "représente une étape historique pour Aston Martin", "nous sommes ravis de l'accueil positif que nous avons reçu de la part des investisseurs à travers le monde", se félicitait Andy Palmer, directeur général de la société, cité dans un communiqué publié avant l'ouverture.

L'opération prévoit la vente d'actions de la part de ses principaux propriétaires, le fonds italien Investindustrial, les investisseurs koweïtiens d'Adeem Investments et la société d'investissement Primewagon.

Le constructeur allemand Daimler, qui possède 4,9% du capital, conserve en revanche toute sa part et s'est engagé à ne pas la céder pendant au moins un an après l'entrée d'Aston Martin sur le marché londonien.

J.-C.C. avec AFP