BFM Business

Vers un rebond des investissements dans l'industrie en 2021

En France, les ventes annuelles de robots à l'industrie automobile ont augmenté en moyenne de 7% par an entre 2010 et 2015.

En France, les ventes annuelles de robots à l'industrie automobile ont augmenté en moyenne de 7% par an entre 2010 et 2015. - Sébastien Bozon-AFP

Après une chute générale en 2020, l’investissement serait en forte reprise cette année dans la plupart des secteurs industriels, avance l'Insee.

Les investissements dans les secteurs industriels ont clairement marqué le pas l'an passé avec un repli de 13% en valeur. Une telle baisse n'avait pas constatée depuis 2009 avec -21%. Et aucun recul des dépenses n'avait été constaté entre 2010 et 2019 sauf en 2013.

Mais alors que la pandémie est loin d'être un souvenir, les chefs d'entreprises interrogés par l'Insee en ce début d'année affichent leurs intentions positives.

"Les chefs d’entreprises de l’industrie manufacturière sont bien plus nombreux à prévoir une hausse plutôt qu’une baisse de leur investissement au premier semestre 2021. Le solde d’opinion sur l’évolution de l’investissement lors du semestre en cours rebondit à +14, après +3 à l’enquête de juillet, et dépasse sa moyenne de longue période (+4). Ce solde est à son plus haut depuis 2011", souligne le statisticien.

L'industrie des biens d'équipement en tête

Concrètement, "Tous secteurs confondus, les industriels prévoient une forte reprise de l’investissement en 2021, avec 10% de croissance en valeur. Ils rehaussent ainsi de 6 points la prévision faite en octobre dernier, soit 2 points de plus que la révision moyenne à cette période de l’année.

Certains secteurs vont néanmoins plus en profiter que d'autres. En 2021, l’investissement se redresserait nettement dans l’agro-alimentaire (+9% de croissance prévue en 2021 après -6% en 2020) et dans les "autres industries" – textile, chimie, pharmacie, métallurgie, etc – (+9% prévu en 2021 après -12% en 2020).

Dans la fabrication de biens d’équipement, les entreprises sont très optimistes: elles revoient leurs anticipations d’octobre de 16 points à la hausse et prévoient une croissance de leur investissement de 25% en 2021, après -9% en 2020, peut-on lire.

En revanche, l’investissement du secteur de la fabrication de matériels de transport ne rebondirait que légèrement en 2021 (+3% après -23%). Dans le segment de l'automobile, les investissements après avoir reculé de 15% en 2020 rebondirait de seulement 5% cette année.

Olivier Chicheportiche Journaliste BFM Business