BFM Business

Thierry Breton: "je souhaite que les données des Européens soient traitées et stockées en Europe"

Invité du Grand journal de l'éco, le commissaire européen au marché intérieur se dit favorable à ce que les données personnelles des utilisateurs européens ne puissent pas être exploitées par des entités étrangères.

"Ce que nous avons de plus précieux en matière industrielle". Interrogé sur BFM Business sur l'ambition des États-Unis protéger les données personnelles des Américains sur Internet, Thierry Breton n'a pas caché son souhait de vouloir faire de même pour les données des Européens.

"Ce qui fait le succès de l'Internet, c'est son caractère mondial. En ce qui nous concerne nous, Européens, nos données, c'est ce que nous avons de plus précieux en matière industrielle", a déclaré le commissaire européen au marché intérieur. "J'ai toujours dit que je souhaitais que les données des Européens soient traitées, stockées et processées en Europe. J'ai l'impression que Donald Trump dit la même chose. Les Chinois et les Russes le font, on le fera aussi".

Guerre numérique entre Washington et Pékin

L'administration américaine a lancé début août le programme "Clean Network" destiné à "purger" les réseaux américains des applications chinoises dont Tiktok, que Donald Trump accuse d'espionnage. Les autorités américaines veulent aussi empêcher que les applications américaines soient pré-installées ou simplement téléchargeables sur les smartphones et les équipements sans-fil chinois, notamment de la marque Huawei.

L'administration Trump cherche enfin à limiter les services de "cloud" chinois à collecter, stocker et traiter des données informatiques aux États-Unis, citant des géants chinois des technologies comme Alibaba, Baidu ou Tencent.

Hugues Garnier avec AFP Journaliste BFMTV