BFM Business

Télétravail: quelles sont les nouveautés du protocole sanitaire en entreprise?

Les Français sont intéressés par le télétravail.

Les Français sont intéressés par le télétravail. - Unsplash - Pixabay

Le gouvernement a publié une nouvelle version de son document de référence avec des évolutions concernant notamment le télétravail.

Comme prévu, le gouvernement a retouché le protocole national "pour assurer la santé et la sécurité des salariés en entreprise face à l’épidémie" en y apportant quelques modifications, notamment sur la question sensible du télétravail.

> Retour au présentiel

La nouvelle mouture du texte officialise les mesures annoncées par le gouvernement. "Pour les salariés en télétravail à 100%, un retour en présentiel est possible un jour par semaine au maximum lorsqu’ils en expriment le besoin, avec l’accord de leur employeur", peut-on lire.

Ce retour timide au présentiel sur la base du volontariat est la conséquence des discussions avec les partenaires sociaux sur les conséquences psychologiques causées par un télétravail intégral. Elisabeth Borne, la ministre du Travail avait évoqué la problématique de l'isolement des salariés en télétravail 5 jours sur 5 depuis plus de deux mois.

Il s'agit également de répondre à certaines "spécificités liées aux organisations de travail, notamment pour le travail en d'équipe".

Pour autant, la "règle" reste le 100% distanciel pour les entreprises "qui peuvent effectuer l'ensemble de leurs tâches à distance".

Rappelons que selon la dernière étude de la Dares, le service statistique du ministère du Travail, 12% des salariés français ont télétravaillé cinq jours sur cinq au mois de novembre. Contre près de 25% en mars dernier.

> Eviter toujours les regroupement

Malgré cet assouplissement, le protocole souligne qu'il s'agit toujours de "limiter au maximum les interactions sociales sur le lieu de travail".

"Les moments de convivialité réunissant les salariés en présentiel dans le cadre professionnel sont suspendus", peut-on lire.

> Toujours pas de réunions physiques

La nouvelle version du texte souligne que malgré le retour possible au présentiel, "les réunions en audio ou visioconférence doivent être privilégiées et les réunions en présentiel rester l’exception".

Olivier Chicheportiche Journaliste BFM Business