BFM Eco

Sécheresse: l'utilisation des jachères autorisée pour les éleveurs de 47 départements

Cette disposition est activée dans 47 départements, dont tous ceux des régions Hauts-de-France, Grand-Est et Ile-de-France

Cette disposition est activée dans 47 départements, dont tous ceux des régions Hauts-de-France, Grand-Est et Ile-de-France - LIONEL BONAVENTURE

Le ministère de l'Agriculture a autorisé vendredi l'utilisation des jachères pour les éleveurs de 47 départements touchés par la sécheresse.

Ce vendredi, le ministère de l'Agriculture a autorisé l'utilisation des jachères pour les éleveurs de 47 départements touchés par la sécheresse.

Cette autorisation à utiliser les surfaces en jachère, pour faire pâturer leurs troupeaux ou faucher pour produire du fourrage, est "une réponse à effet immédiat", a déclaré le ministre de l'Agriculture Julien Denormandie, cité dans un communiqué.

Cette disposition est activée dans 47 départements, dont tous ceux des régions Hauts-de-France, Grand-Est et Ile-de-France.

Les éleveurs bénéficieront d'une "reconnaissance de circonstances exceptionnelles": ainsi les jachères déclarées en tant que surfaces d'intérêt écologique (SIE) garderont ce statut même en étant fauchées ou pâturées, ce critère étant indispensable pour percevoir le "paiement vert", souligne le communiqué.

Le paiement vert est un paiement direct aux exploitants agricoles qui vise à rémunérer des actions spécifiques en faveur de l'environnement et contribue à soutenir leurs revenus. En 2019, il était de l'ordre de 80 euros par hectare en moyenne.

"L'objectif des SIE est de préserver la biodiversité", rappelle le ministère, qui demande aux éleveurs ayant recours à cette possibilité d'utilisation des jachères "de le faire en prenant toute mesure adaptée pour préserver au mieux la faune et la flore sur ces parcelles (par exemple: fauche centrifuge, recours à des méthodes d'effarouchement, pression de pâturage limitée, etc.)".

Pour bénéficier de cette possibilité, les éleveurs concernés doivent adresser un courrier à leur Direction départementale des territoires (DDT)/Direction départementales des territoires et de la mer (DDTM).

P.S. avec AFP