BFM Business
JMLECO

Apporter une nouvelle éthique au monde du nettoyage

[CONTENU PARTENAIRE] Pour changer les fonctionnements des entreprises de ménage, Olivier Frigout a créé « IL EST CINQ HEURES », une société de nettoyage et services qui prend en compte les aspects environnementaux et humains. Il nous parle de cette approche.

Qu’est-ce qui vous a poussé à créer Il est Cinq Heures ?

J’ai travaillé pendant plus de trente ans dans deux grands groupes, et je me suis rendu compte que ce monde du ménage dans lequel j’étais entré par hasard ne me correspondait plus du tout. On y faisait trop peu cas des conditions de travail et de la manière de faire ce métier. Je me suis dis que si un jour je montais ma société, je tenterai d'y créer une maison à ma main, en respectant l’humain, aussi bien les salariés que les clients, et en tenant les engagements pris envers les uns et les autres. C’est ce qui m’a conduit à créer « IL EST CINQ HEURES » il y a huit ans.

Quels sont les services de nettoyage, et autres, que vous proposez ?

Le principal atout d’« IL EST CINQ HEURES » c’est le nettoyage sous toutes ses formes, mais nous proposons également tout ce qui contribue au confort et au bien-être sur les lieux de travail et dans les immeubles : tapis logotisés, compléments de ménage, décoration florale, tri sélectif, destruction de documents confidentiels. Nous travaillons beaucoup avec le monde du cinéma, pour lequel nous intervenons notamment pour le nettoyage d’appartements loués par la production pour des acteurs ou producteurs, mais aussi le blanchiment de linge, la remise à blanc des lits etc.

Quelles sont les valeurs et axes qui différencient votre démarche ?

Notre valeur principale, c’est le respect des engagements. Mon travail est de choisir des agents, de les former, de les poster et de les fidéliser. De faire en sorte qu’ils aient à cœur de rendre un travail pour lequel le client nous fait confiance. De ceci découle une seconde valeur également importante à mes yeux, à savoir la proximité avec le salarié et le client. Souvent, on parle de partenariat, à deux, entre le société et le client. J’y inclus toujours le salarié qui est la cheville ouvrière et avec lequel nous faisons un partenariat à trois. Autre valeur importante, c’est la réactivité qui est cruciale notamment lorsque nous travaillons avec le monde du cinéma.

Je gère cette société seul et nous sommes une cinquantaine, ce qui n’est pas énorme dans le monde du ménage. Les agents d’« IL EST CINQ HEURES » sont répartis sur Paris et sa région et je mets un point d’honneur à les visiter et prendre en compte leurs demandes. Nous mettons en place des circuits afin qu’ils aient le moins de temps de transport pour rejoindre le travail, et pour cela nous regroupons les sites sur lesquels ils interviennent dans la journée. Tout cela s’inscrit dans une démarche RSE. Je suis à l’écoute des clients et je mets un point d’honneur à fournir les devis dans les délais les plus brefs, à savoir le jour même ou le lendemain.

Ce marché est-il porteur pour votre entreprise ?

Nous faisons généralement entre 20 et 23% de croissance par an. L’année dernière, année COVID, nous n’avons fait 4,5% de croissance car certains clients, notamment dans l’évènementiel ou le luxe ont fermé leur entreprise. De plus, d’autres ont restreint la prestation en termes de ménage pour cause de télétravail. Toutefois, l’activité a bien repris : 2022 est une année très porteuse et nous y faisons également beaucoup de travaux supplémentaires chez les clients…

Retrouvez toutes les émissions #JMLECO

Ce contenu a été réalisé avec SCRIBEO. La rédaction de BFMBUSINESS n'a pas participé à la réalisation de ce contenu.

En partenariat avec SCRIBEO