BFM Business

Reconfinement: commerces essentiels/non-essentiels, qui restera ouvert?

Dans son allocution, le président de la République a annoncé un reconfinement. "Les commerces qui ont été définis au printemps comme non-essentiels, notamment les bars et restaurants seront fermés", a-t-il précisé.

Si ce nouveau confinement est moins rigide que le précédent, car "l'économie ne doit ni s'arrêter, ni s'effondrer", a précisé Emmanuel Macron, "les commerces qui ont été définis au printemps comme non-essentiels, notamment les bars et restaurants seront fermés", a-t-il précisé lors de son allocution. Quels seront les commerces qui pourront rester ouverts?

> Les commerces essentiels qui pourraient rester ouverts:

Comme en mars, certains commerces "essentiels" seront autorisés. Parmi eux:

  • commerces de détail de produits surgelés
  • commerces d'alimentation générale
  • supérettes
  • supermarchés
  • magasins multi-commerces
  • hypermarchés
  • tous les commerces de bouche
  • les réparateurs de voitures, de motos et de vélos
  • les réparateurs d'ordinateurs
  • les vendeurs d'ordinateurs, de matériel de télécommunications
  • les bureaux de tabac
  • les hôtels
  • les banques et assurances
  • les services funéraires
  • les blanchisseries-teintureries
  • les agences intérim
  • les campings
  • les papeteries, les magasins de presse
  • les commerces d'alimentation pour animaux
  • les commerces de construction/quincaillerie
  • les pompes à essence
  • les pharmacies
  • les opticiens
  • les loueurs de voitures
  • les terrains de camping
  • les activités financières et d'assurance

S'ajouteront à cette liste certainement les services publics accueillant du public qui seront ouverts à préciser le président de la République.

> Des nouveaux commerces ouverts dans 15 jours

Par définition, il s'agit de tous les autres commerces qui ne seront pas inclus dans l'arrêté qui devra être publié avant le reconfinement de vendredi. "les bars et restaurants" resteront fermés, a précisé Emmanuel Macron. Si le confinement doit au moins durer jusqu'au 1er décembre, le président de la République a expliqué mercredi qu'il "cultive l'espoir de célébrer en famille ce moment si précieux de Noël et des fêtes de fin d'année" après le confinement national décidé à partir de vendredi jusqu'au 1er décembre.

"Je demande un très gros effort, tenons-le avec beaucoup de rigueur pendant 15 jours. Si d'ici 15 jours, nous maîtrisons mieux à la situation, nous pourrons alors réévaluer les choses et espérer ouvrir certains commerces, en particulier dans cette période si importante avant les fêtes de Noël", a-t-il précisé.
Olivier Chicheportiche Journaliste BFM Business