BFM Business
BFM Business pro

URD ABI : le laboratoire d’AgroParisTech qui valorise les co-produits agricoles

URD ABI : le laboratoire d’AgroParisTech qui valorise les co-produits agricoles

URD ABI : le laboratoire d’AgroParisTech qui valorise les co-produits agricoles - URD ABI

LUnité de Recherche et de Développement Agro-Biotechnologies Industrielles, plus communément appelé URD ABI, est un laboratoire appartenant à l’école AgroParisTech. Grâce à ses travaux de recherche, le laboratoire souhaite aujourd’hui développer et optimiser des procédés industriels plus durables.

La recherche autour des co-produits agricoles

Opérationnel en 2013, le laboratoire dirigé par le Professeur Florent Allais est spécialisé dans la valorisation de co-produits agricoles en molécules à moyenne et haute valeurs ajoutées, qu’il obtient à partir de procédés chimiques et biotechnologiques durables.

Pour mener à bien ses travaux de recherche, l’URD ABI se compose de trois pôles. Le premier est spécialisé en biotechnologie pour produire, mais aussi libérer, des molécules d’intérêt par l’intermédiaire de microorganismes. Le second est quant à lui spécialisé en génie des procédés pour extraire les molécules identifiées (éco-extraction). Le troisième pôle est, pour sa part, spécialisé en chimie verte pour fonctionnaliser l’ensemble de ces molécules.

« Notre laboratoire est situé au sein du Centre Européen de Biotechnologie et de Bioéconomie au cœur de la bioraffinerie de Bazancourt-Pomacle à proximité de Reims. », tient à préciser Kévin Magnien, Directeur Adjoint de l’unité.

De nombreux brevets déjà déposés

À travers leurs recherches, les membres de l’URD ABI travaillent pour différents secteurs d’application tels que la chimie fine, la chimie de spécialité, les polymères et matériaux, la santé des cultures, ou encore la cosmétique.

Les chercheurs ont notamment breveté un procédé d’extraction à partir de son de moutarde, duquel ils ont pu extraire une molécule d’intérêt pour la transformer — en suivant un procédé chimique durable breveté également —, en molécules anti-UV non perturbatrices endocriniennes et biodégradables utilisables pour les crèmes solaires.

Souhaitant développer des procédés viables, tant du point de vue économique qu’environnemental, le laboratoire a également pu travailler à partir de sciure de bois pour concevoir un arôme de beurre, utilisable au quotidien dans nos produits alimentaires.

À ce jour, la valorisation des co-produits agricoles représente de nombreux enjeux d’avenir, permettant, entre autres, de minimiser le gaspillage, d’apporter un revenu complémentaire aux agriculteurs, mais aussi de développer de nouvelles solutions industrielles plus durables et plus responsables ; et ce alors même que la quantité de co-produits issus de matière sèche est estimée à plus de 12 millions de tonnes par an, en France.

Face à ce constat, les chercheurs de l’URD ABI souhaitent poursuivre et accélérer leurs recherches sur divers sujets, tout en travaillant à l’exploitation de leurs brevets déjà existants. Le laboratoire est parvenu, par exemple, à concevoir des alternatives végétales au cuir, grâce à l’utilisation de ces co-produits agricoles.

LinkedIn URD ABI

Ce contenu a été réalisé en partenariat avec OpenMédias. La rédaction de BFM Business n'a pas participé à la réalisation de ce contenu.

En partenariat avec OpenMédias