BFM Business

HarmonyOS : gros plan sur le système d’exploitation de troisième génération de Huawei, centré sur l’Internet des objets

HarmonyOS

HarmonyOS - HUAWEI

[CONTENU PARTENAIRE] Lancé en bêta en décembre dernier, le système d’exploitation ouvert HarmonyOS de Huawei arrive officiellement en France, et plus largement en Europe, en ce mois de juin. Mais que propose-t-il concrètement ? Explication, avec des exemples français.

HarmonyOS est ce que l’on appelle un système d’exploitation de troisième génération, permettant une expérience similaire sur une multitude d’appareils, pour une expérience unifiée et donc plus simple d’accès pour les utilisateurs. Développé par Huawei, cet OS se destine à ouvrir la voie vers plus d’interactions et de connexions entre les appareils qui constituent l’Internet des objets : en reliant les différents appareils entre eux, il est possible d’en démultiplier le potentiel. Une proposition qui a de quoi faire rêver les technophiles, mais également les personnes qui ont encore du mal à se rendre compte à quel point les objets connectés peuvent améliorer leur quotidien. Lors de ses récentes annonces concernant HarmonyOS, Huawei a annoncé qu’une centaine d’appareils était d’ores et déjà disponible avec le système d’exploitation, ce qui comprend des Smart TV, des Smart monitors, des tablettes tactiles ainsi que des wearables en tout genre. Le constructeur ouvre lui-même la marche la tablette tactile Huawei MatePad Pro, ses montres Huawei Watch 3. Et ses moniteurs Huawei MateView et Huawei MateView GT ont également été annoncés.

Si HarmonyOS est très récent, il a déjà attiré plus de 120 studios de développement à travers le monde, et plus d’une vingtaine d’entreprises qui développent des appareils connectés. Tous ont envie de prendre part à l’émergence de ce nouvel écosystème, dans lequel la marque des appareils n’est plus un frein à leur interopérabilité. En effet, si les Huawei Mobile Services de Huawei sont destinés à équiper les propres appareils du constructeur, et à exploiter les applications disponibles au sein de Huawei AppGallery, HarmonyOS est ouvert et accessible à toutes les entreprises qui désirent contribuer à étendre le potentiel de cet écosystème. Les développeurs peuvent ainsi concevoir des applications qui ouvrent de nouvelles possibilités pour la vie quotidienne des utilisateurs européens, et donc français, d’appareils connectés. En prenant l’exemple de trois firmes françaises qui se sont lancées très tôt dans le développement d’applications et d’appareils interagissant avec HarmonyOS, on peut se rendre compte du potentiel de ce système d’exploitation ouvert à tous.

Des montres connectées Huawei à l’Internet des objets

Huawei a commencé à mettre en avant le potentiel d’HarmonyOS sur ses smartwatchs. Pour la start-up française MadSeven, cela a été l’occasion de porter son application Mood Messenger sur ce nouveau système d’exploitation, de sorte à permettre aux possesseurs d’une montre connectée Huawei de gérer leurs SMS depuis leur poignet. « Nous sommes très fiers, car Mood Messenger est la première application française compatible sur HarmonyOS pour les montres connectées Huawei. Les applications de SMS sont essentielles sur ce type d’appareils », raconte le CEO de MadSeven, Élie Abitbol. « Ce partenariat nous a permis de gagner en visibilité et en notoriété », ajoute-t-il. « Par conséquent, nous avons augmenté notre base d’utilisateurs via les canaux de diffusion de Huawei. » Mood Messenger est d’ores et déjà disponible au sein de Huawei AppGallery depuis les appareils qui embarquent Huawei Mobile Services.

L’exemple de MadSeven démontre non seulement l’intérêt d’HarmonyOS pour les utilisateurs, qui peuvent profiter d’une expérience unifiée sur leurs différents appareils — dans ce contexte, gérer leurs SMS sur leur montre comme sur leur smartphone — mais aussi pour les développeurs. Car Huawei met à disposition de ces derniers tous les outils nécessaires pour un développement rapide et unique d’applications, compatibles immédiatement avec tous les appareils qui fonctionnent avec le système d’exploitation.

Un écosystème qui améliore le quotidien

Dans notre exemple, les montres connectées de Huawei dotées d’HarmonyOS comme la Huawei Watch GT2 Pro ou encore les récentes Huawei Watch 3 se positionnent au cœur de l’écosystème connecté développé par le constructeur. Les développeurs et constructeurs d’appareils peuvent exploiter les données récoltées par la montre de l’utilisateur pour lui permettre d’y accéder d’une nouvelle manière.

C’est dans cette optique que l’entreprise Baracoda, spécialisée dans la santé connectée, a choisi de s’interconnecter avec l’univers connecté Huawei et HarmonyOS. Dans son miroir connecté Artemis destiné à la salle de bain et qui interagit avec différents écosystèmes, Baracoda donne accès à l’utilisateur à une multitude d’informations et de fonctionnalités : suivi de l’état de la peau, suivi du poids en direct, coaching bien- être. Dans le cadre du partenariat avec Huawei, cette expérience vient s’augmenter du suivi des données d’activités physiques en lien avec la SmartWatch Huawei et l’application HealthKit, et d’un usage touchless du téléphone dans la salle de bains grâce au miroir Artemis. Le miroir peut ainsi renseigner l'utilisateur sur la qualité de son sommeil, son activité physique quotidienne, le tout en se brossant les dents, par exemple. Toutes ses possibilités permettent de démarrer la journée du bon pied ou de la terminer avec un bilan complet. Le travail de Baracoda met en lumière une nouvelle vision de la prévention santé, inscrite dans le quotidien des utilisateurs et toute la puissance combinée des deux écosystèmes.

Au service des seniors

Si l’écosystème proposé par HarmonyOS peut contribuer à rendre le quotidien plus agréable pour de nombreux utilisateurs, l’ambition sera aussi de transformer dans le futur la vie de certaines catégories de la population, pour le meilleur. Il en est ainsi du projet en cours avec la start-up française Blue Frog Robotics, qui développe des « Robots for Good » et son robot compagnon émotionneldomestique Buddy, au service de la silver économie et de l’éducation en passant par l’inclusion des populations vulnérables. La dernière génération de ce robott appareil doté d’un écran tactile, d’une mécatronique complexe, de moyens de perception et d’une intelligence artificielle émotionnelle très poussée peut tenir compagnie, apporter une présence bienveillante aux seniors vivant seuls, mais aussi leur apporter un soutien et une assistance en cas de besoin.

Outre le fait de rappeler des événements importants à son propriétaire, de le divertir et lui permettre de passer des appels en visio, le robot Buddy peut également analyser les données liées à la santé de ce dernier, grâce à sa montre connectée Huawei. Le robot peut, par exemple, recommander à un senior dont le rythme cardiaque est élevé de se reposer, et même envoyer une alerte à un contact désigné. Pour Rodolphe Hasselvander, fondateur de Blue Frog Robotics, ce nouveau genre d’interaction entre les objets connectés « ouvre la porte vers un monde de possibilités, qui contribueront à une formidable amélioration de notre quotidien en mettant l’innovation au profit du bien être des utilisateurs ». De quoi cerner, grâce à ces différents projets français, le futur potentiel d’HarmonyOS.

Ce contenu a été réalisé avec HUAWEI. La rédaction de BFMBUSINESS n'a pas participé à la réalisation de ce contenu.

En partenariat avec HUAWEI