BFM Business
BFM Business pro

CLER VERTS : l’énergie du recyclage

Jean-Luc Da Lozzo, Président de CLER VERTS

Jean-Luc Da Lozzo, Président de CLER VERTS - BFM Business

Tel un chemin de croix écologique, le recyclage des déchets concerne autant les ménages que les entreprises. Conformément aux normes européennes, un tri rigoureux notamment sur les chantiers doit être effectué pour atteindre un taux de recyclage des déchets de 70 %. Certaines entreprises s’emparent aujourd’hui de cette problématique pour valoriser en circuit-court ces derniers. C’est le cas de l’entreprise occitane CLER VERTS.

Accompagner les entreprises de A à Z

Créée en 2003 et spécialisée dans le recyclage des déchets organiques, la société CLER VERTS accompagne aujourd’hui tous types de clients, de la grande distribution à la restauration rapide dans la collecte et la transformation de leurs déchets. Des déchets verts aux biodéchets en passant par le bois, l’entreprise française propose un panel d’offres de recyclage complet : location de contenants, collecte, recyclage, broyage, mise en filière, méthanisation…

Via l’accompagnement des entreprises dans la transformation de leurs déchets, la société occitane forme également à la préservation de la biodiversité. Par le prisme de l’action utile et de la revalorisation des matériaux, CLER VERTS concrétise l’acte de recycler en montrant aux principaux acteurs, les transformations réelles effectuées lors de leur engagement dans ce processus.

Devenir d’utilité écologique

Avec le concours de son offre de recyclage, CLER VERTS commercialise des produits éco-friendly. A la suite des procédés de transformations de matériaux, l’entreprise dispose d’énergie,de combustible biomasse, de matière première pour l’industrie de

fabrication de panneaux de particules, d’amendement pour l’agriculture et le maraîchage, ou encore de fertilisant.

Cette PME du sud-ouest de la France peut se targuer de vouloir recycler 110 000 tonnes de déchets en 2022 afin de les transformer localement en alternatives aux énergies fossiles. Le compost, le combustible biomasse, l’énergie produite par la méthanisation ou encore les engrais entrent aujourd’hui dans la production d’énergie circulaire et écologique. D’ailleurs, à compter de 2024 les Français s’en mêleront aussi ! Un tri des déchets organiques, par compostage ou méthanisation, fera partie de leur devoir de citoyen. Pour aller plus loin, l’entreprise met également en place une production de Biochar, un charbon écologique. Considéré comme nouvel or noir pour le climat, ce matériau permet de séquestrer entre 2,5 et 3 tonnes équivalent à sa masse en CO2.

Selon l’ADEME, les entreprises semblent aujourd’hui plus sensibles au traitement de leurs déchets : -13 % de déchets produits en dix ans, +66 % de recyclage et +48 % de valorisation énergétique. Un changement de philosophie suivi de très près par l’appareil législatif. Dès le 1er janvier 2023, les producteurs de plus de 5 tonnes de déchets organiques par an devront les recycler par compostage ou méthanisation, une aubaine pour CLER VERTS. Encore un pas vertueux vers des allants à énergie positive.

Ce contenu a été réalisé en partenariat avec OpenMédias. La rédaction de BFM Business n'a pas participé à la réalisation de ce contenu.

En partenariat avec OpenMédias