BFM Business

Arcascience : l’exploitation des données R&D pour les laboratoires de santé

Arcascience, exploitation des données R&D pour les laboratoires de santé.

Arcascience, exploitation des données R&D pour les laboratoires de santé. - OpenMedias

Grâce à l’utilisation de l’intelligence artificielle (IA) la société Arcascience développe une solution qui transforme l’accès aux données scientifiques pour les acteurs de la recherche biomédicale.

Depuis sa création, cette société de développement de solutions informatiques s’est spécialisée dans l’IA appliquée au secteur biomédical.

Nous avons fait le constat que la plupart des données scientifiques étaient atomisées et même inaccessibles. Nous avons donc voulu développer une solution novatrice avec des données Open Science enrichies par l’IA, pour redonner une pleine puissance aux bases de données scientifiques ouvertes et privées” explique Romain Clément, CEO d’Arcascience.

Un gain de temps et d’efficacité

Grâce à cet outil qui structure dans la profondeur les données biomédicales sur un Cloud privé ou on-premise, les membres d’un même laboratoire ou d’une même communauté scientifique peuvent désormais accéder, échanger et faire levier avec une plus grande efficacité les informations liées à leurs recherches. Ces derniers peuvent également consulter des travaux antérieurs à partir de données désormais structurées. Arcascience propose ainsi un moteur de recherche approfondi unique qui se base sur un corpus massif de données scientifiques en amont, et en aval sur les données locales. “Cette solution est capable grâce à l’IA d’exploiter un très grand nombre de données biomédicales, de les enrichir et de les associer à un outil innovant de requête, de ciblage et d’extraction” détaille à ce sujet Romain Clément.

Concrètement pour les acteurs de la recherche, cela représente un gain de temps estimé à 138 heures par chercheur et par an (soit l’équivalent d’un mois de travail gagné chaque année), mais aussi un gain d’efficacité sur la capacité à isoler des marqueurs biologiques et thérapeutiques, à pratiquer le repositionnement moléculaire, à renforcer la pharmacovigilance, entre autres.

Une solution “par et pour la recherche” comme l’explique l’entreprise, qui permet de transformer l’accès aux données scientifiques, d’optimiser les investissements en R&D dans le secteur de la biopharma et de libérer pleinement l’ensemble du potentiel de la recherche.

Chaîne YouTube : https://www.youtube.com/channel/UCPa__qaam67SYzhc2_vefcg

Ce contenu a été réalisé en partenariat avec OpenMedias. La rédaction de BFM Business n'a pas participé à la réalisation de ce contenu.

En partenariat avec OpenMedias