BFM Business

Pourquoi 1 retraité luxembourgeois sur 8 vit… en France

Sur les 178.000 personnes à qui la Caisse nationale d'assurances pension du Luxembourg verse une retraite, 21.400 sont des Français.

Sur les 178.000 personnes à qui la Caisse nationale d'assurances pension du Luxembourg verse une retraite, 21.400 sont des Français. - PHILIPPE HUGUEN / AFP

Sur les 178.000 personnes à qui la caisse nationale d’assurance pension du Luxembourg paie une retraite, près de la moitié vit aujourd’hui en dehors du Grand-Duché. Et le pays où ils sont le plus nombreux, c’est… la France. Une question de climat ? Pas vraiment.

Souvent perçu uniquement comme un paradis fiscal, le Luxembourg permet aussi à ses voisins de profiter d’une manne appréciable: les généreuses retraites qu’il verse à ceux qui ont fait carrière dans ses entreprises (plus de 3.400 euros par mois en moyenne pour une carrière complète) sont en effet de plus en plus souvent dépensées hors de son territoire.

Sur les 178.000 retraités que compte le Luxembourg, près de 71.000 ne vivent pas dans le Grand-Duché. Et parmi eux 20.500, résident en France. Les retraités luxembourgeois auraient-ils un faible pour le climat idyllique de la Côte d’Azur? Peut-être, mais si la France accueille un sixième des retraités du Luxembourg, c’est avant tout parce qu’une bonne partie d’entre eux sont… français.

La part des Français atteindra à terme plus de 20%

Selon les statistiques officielles du Grand-Duché, on compte 21.500 Français parmi les retraités touchant une pension de la caisse nationale d’assurance pension du Luxembourg (CNAP). C’est le plus gros contingent après les Luxembourgeois, eux-mêmes minoritaires (65.000 soit 36% du total des pensionnés). Et cette contribution du Grand-Duché au pouvoir d’achat des retraités français va encore s’accentuer.

"Au 1er août 2016, 421.000 personnes exerçaient un emploi au Luxembourg. 179.000 sont des travailleurs frontaliers, dont une moitié de Français" souligne Fernand Lepage, premier conseiller de direction de la CNAP. Plus d’un cotisant sur cinq est donc désormais de nationalité française.

Pierre Kupferman
https://twitter.com/PierreKupferman Pierre Kupferman Rédacteur en chef BFM Éco