BFM Business

Plus de 800.000 contribuables ont déjà déclaré leurs revenus, trois fois plus qu'en temps normal

Gérald Darmanin

Gérald Darmanin - THOMAS COEX - AFP

Depuis le début du confinement, près de 40.000 modulations à la baisse des taux de prélèvements à la source ont également été enregistrées et plus de 100.000 indépendants ont reporté ou annulé leurs acomptes.

Les Français se sont rués sur le site des impôts lundi, jour d'ouverture de la campagne de déclaration 2020. Et le confinement n'y est sans doute pas pour rien. Invité sur France inter ce mardi, Gérald Darmanin a indiqué que la Direction générale des finances publiques avait enregistré "trois fois plus de connexions" lundi sur le site impôts.gouv.fr et que "trois fois plus gens ont déjà rempli leur déclaration", soit "plus de 800.000 contribuables". 

Les opérations réalisées par les Français témoignent en outre de la perte de revenus subie par certains ménages pendant la crise sanitaire. Ainsi, 38.681 modulations à la baisse des taux de prélèvement à la source ont été constatées depuis le début du confinement. Les indépendants ont également procédé à 37.776 reports d'acomptes depuis le 17 mars (contre une moyenne mensuelle de 540 reports) et 63.003 suppressions (contre une moyenne mensuelle de 45.000). 

Délai supplémentaire

"Une des grandes raisons de l'impôt à la source qu'on avait mis en place, c'était que l'impôt s'adapte à vos revenus, qui baissent pendant cette crise", a expliqué le ministre de l'Action et des Comptes publics. Compte tenu des circonstances exceptionnelles, il a également rappelé que les contribuables auront "un mois de plus" pour déclarer leurs revenus si la déclaration se fait au format papier et "quinze jours de plus si on déclare en numérique". 

En raison du confinement, les contribuables ne pourront pas dans un premier temps se rendre dans leur centre des impôts pour déposer leur déclaration car "les centres des finances publiques n'accueilleront pas de public pendant la période de confinement", précise le ministère de l'Action et des Comptes publics dans un communiqué.

En contrepartie, la Direction générale des finances publiques a renforcé ses moyens humains et techniques pour accompagner, par téléphone et mail, les contribuables qui en auraient besoin.

Paul Louis