BFM Business
Economie

PGE Aéro: le gouvernement renforce son soutien au secteur aéronautique

Le groupe Hexcel, qui fournit des matériaux composites aux constructeurs aéronautiques Airbus, Boeing et Dassault, mise sur les compétences plutôt que sur l'expérience des candidats.

Le groupe Hexcel, qui fournit des matériaux composites aux constructeurs aéronautiques Airbus, Boeing et Dassault, mise sur les compétences plutôt que sur l'expérience des candidats. - Hexcel France

Bercy étoffe son plan de relance visant à soutenir les nombreuses entreprises du secteur notamment en terme de reprise des stocks.

Production en chute libre, stocks au plus haut: les entreprises sous-traitantes du secteur aéronautique, en grande majorité des PME et des ETI, qui travaillent principalement pour Airbus sont depuis des mois au bord du gouffre.

En juin dernier, le gouvernement lançait un plan de relance et de soutien sectoriel avec notamment la possibilité de demander un prêt garanti par l'Etat (PGE). Aujourd'hui, Bercy annonce étoffer ce dispositif avec un PGE "Aéro".

Il prévoit "une adaptation du plafond du PGE et permet à des plateformes dédiées d’acquérir les surstocks de matières ou de pièces détenues par les entreprises du secteur de l’aéronautique, et de réduire ainsi leur endettement", peut-on lire dans un communiqué.

Déjà un premier accord à Toulouse

"L’adaptation décidée permet également, pour les entreprises du secteur qui préfèrent porter elles-mêmes leurs surstocks en s’endettant, d’augmenter le plafond du PGE à 25% du CA plus le double de la moyenne des stocks sur les 2 derniers exercices", explique Bercy.

Le dispositif est déjà opérationnel puisque les banques LCL, Société Générale, et Caisse régionale de Crédit Agricole Mutuel de Toulouse, ont signé un premier accord de financement reposant sur ce nouveau PGE "Aéro". Ces banques, financent ainsi l’acquisition de 50 millions d’euros de stocks de PME et ETI de la filière par une plateforme professionnelle reconnue et implantée dans la région de Toulouse.

Dans cette opération, Airbus a apporté son soutien et le gouvernement espère "qu’elle suscite d’autres offres et amorce une dynamique positive pour accompagner le redressement de toute la filière".

La filière aéronautique est confrontée à un défi historique. L’Etat est totalement mobilisé dans cette bataille qui se joue au niveau des PME et des ETI fournisseurs et sous-traitants de la filière. Le PGE Aéro et les solutions innovantes qu’il rendra possible à l’instar de celle qui vient d’être conclue, contribueront très directement à préserver ces entreprises et à enclencher leur redressement", commente Bruno Le Maire, ministre de l’Economie, des Finances et de la Relance.

Eric Trappier, Président du GIFAS et PDG de Dassault Aviation, a déclaré: "Le GIFAS se félicite de la mise en place de ce premier PGE Aéro, qui permettra aux ETI et PME de la filière de régler la question de leurs surstocks en leur redonnant des capacités de financement. Le GIFAS tient à remercier tous les acteurs impliqués, dont l’Etat et Airbus, pour cette nouvelle aide d’urgence qui mettra de nouveau nos entreprises en capacité de se redresser et de rebondir".

Olivier Chicheportiche Journaliste BFM Business