BFM Patrimoine

APL, gaz, retraites: ce qui change au 1er octobre

Chaque mois apporte son lot de changement

Chaque mois apporte son lot de changement - Myriam Foros - Pixabay - CC

Un durcissement des conditions pour toucher les aides au logement, des prix du gaz qui baissent enfin et pas de coup de pouce pour les retraités de la part du gouvernement. Voici ce que vous devez savoir alors que le mois d'octobre commence samedi.

Un nouveau mois commence, apportant son lot de changements pour les Français dont certains imputent directement leurs finances personnelles. Voici donc ce qu'il faut savoir pour ce mois d'octobre.

> Moins d'allocataires pour les APL

Les ménages aisés risquent d'être privés d'aide au logement. En effet, dès ce samedi, le patrimoine des ménages sera pris en compte pour déterminer si un foyer peut toucher ces aides. Cette mesure sera toutefois limitée aux patrimoines supérieurs à 30.000 euros, hors résidence principale.

L'idée, pour faire simple, est d'éviter que des étudiants sans revenu mais dont les parents sont aisés puissent bénéficier de l'allocation. Plusieurs associations, dont la confédération du logement, ont poussé des cris d'orfraie contre cette mesure. Le ministère, lui, assure que le but est de rendre l'aide "socialement plus juste". 650.000 foyers devraient être concernés.

> Le prix du gaz en baisse

Les tarifs réglementés d'Engie (ex-GDF Suez) seront en légère baisse ce dixième mois de l'année avec une diminution en moyenne de 0,8%. Cette baisse, qui concerne pas moins de 6 millions de consommateurs, est la première depuis trois mois.

> Pas de coup de pouce pour les retraites

Depuis 2013, la pension de base est censée être revalorisée au 1er octobre (contre le 1er avril auparavant). Ce ne sera toutefois pas le cas cette année. En effet, le secrétaire d'État au Budget Christian Eckert a indiqué que les retraites seraient gelées, faute d'inflation. "Les retraites sont indexées sur l'inflation. Aujourd'hui l'inflation est faible voire nulle. Donc revaloriser les retraites serait une dépense extraordinairement importante. Il n'est pas prévu de revalorisation", avait-il affirmé le 29 septembre.

> Le RSA plus élevé

Le revenu de solidarité active a été revalorisé de 2%, soit un peu plus de 110 euros pour une personne seule sur un an. Si le décret publié jeudi fixe la date de la hausse au 1er septembre, dans les faits cette augmentation sera effective au début de ce mois, la date de versement du RSA pour le mois de septembre étant fixée au 5 octobre prochain.

J.M.