BFM Patrimoine
Placements

CALCULATEUR - Découvrez de combien d'euros votre épargne a été grignotée par l'inflation

Sous l'effet de l'inflation, le taux de rendement réel des principaux produits d'épargne réglementée est négatif. Autrement dit, ces placements font perdre du pouvoir d'achat aux ménages.

+2,8% en novembre sur un an, après +2,6% en octobre et +2,2% en septembre… Tirée par la flambée de l’énergie et, plus largement, par la forte reprise économique mondiale, l’inflation tricolore n’a cessé d’accélérer ces derniers mois.

A ce stade, les prix à la consommation ont augmenté en moyenne de 1,6% par rapport à 2020. Une mauvaise nouvelle pour les consommateurs mais aussi pour les épargnants qui perdent du pouvoir d’achat. En effet, lorsque que l’inflation est supérieure au taux de rémunération de l’épargne, le rendement réel devient négatif.

Or, c’est le cas de plusieurs placements comme le LEP, les nouveaux PEL, le LDDS ou encore le plus populaire d'entre eux: le Livret A. Son taux est bloqué à 0,5% depuis février 2020. Avec une inflation moyenne estimée à 1,6% en 2021, le taux de rendement réel du placement plébiscité par 55 millions de Français est donc de -1,1%. En clair, le capital placé perd de la valeur.

Prenons l’exemple d’un épargnant qui dispose de 5500 euros sur son Livret A, soit le montant moyen détenu l'an passé par les Français sur ce placement. Au cours de l'année écoulée, le taux de rendement de 0,5% lui a fait gagner 27,50 euros, mais l’inflation moyenne de 1,6% lui a fait "perdre" 88 euros de valeur. Si bien que son pouvoir d’achat avec 5500 euros sur le Livret A fin 2021 est le même que celui de 2020 avec 5440 euros (5500 + 27.5 – 88).

Vous pouvez mesurer le phénomène d'érosion de votre épargne avec les deux calculateurs (Livret A et comptes courants) ci-dessous:

Les comptes courants pas épargnés

La logique est la même pour les Français qui laissent dormir leur argent sur les comptes courants. La perte de pouvoir d’achat est même plus importante dans ce cas de figure que celle subie par les détenteurs d’un Livret A puisqu’il n’y a pas de taux de rémunération.

Autrement dit, un Français qui disposerait aujourd’hui de 14.000 euros sur ses comptes courants (montant moyen estimé par la BPCE) pourrait s’acheter avec cette somme le même panier de biens que celui qu'il pouvait se procurait en 2020 avec 13.780 euros.

https://twitter.com/paul_louis_ Paul Louis Journaliste BFM Eco