BFM Patrimoine

Bouygues améliore encore son offre sur SFR face à Numericable

BFM Patrimoine

PARIS (Dow Jones)--Le conglomérat Bouygues (EN.FR) a annoncé vendredi avoir déposé auprès de Vivendi (VIV.FR) une offre d'achat améliorée pour SFR, ouvrant ainsi une nouvelle étape de la rude bataille qui l'oppose au câblo-opérateur Numeric

PARIS (Dow Jones)--Le conglomérat Bouygues (EN.FR) a annoncé vendredi avoir déposé auprès de Vivendi (VIV.FR) une offre d'achat améliorée pour SFR, ouvrant ainsi une nouvelle étape de la rude bataille qui l'oppose au câblo-opérateur Numericable (NUM.FR) et sa maison mère Altice (ATC.AE) pour la reprise de l'opérateur de télécommunications.

Bouygues a décidé d'augmenter de 1,85 milliard d'euros la composante en numéraire de son offre, pour la porter à 15 milliards d'euros. Dans le même temps, le groupe a réduit la participation proposée à Vivendi dans le nouvel ensemble. Le groupe de médias détiendrait 10% de l'entité formée par SFR et la filiale de télécommunications de Bouygues, Bouygues Telecom.

Vivendi, qui cherche à terme à se désengager totalement d'un de ses principaux actifs, avait préféré mi-mars l'offre de Numericable et mène depuis des négociations exclusives avec le câblo-opérateur, dont l'offre expire ce vendredi.

Numericable, contrôlée par la holding Altice, elle-même dirigée par l'homme d'affaires Patrick Drahi, propose pour sa part 11,75 milliards d'euros en numéraire et l'attribution d'une participation de 32% dans l'entité issue de la fusion entre Numericable et SFR.

Malgré les négociations entre Vivendi et Numericable, Bouygues n'a pas abandonné son projet de reprise et fait plusieurs offres à Vivendi. Jusqu'ici, le conglomérat proposait deux offres, donnant la possibilité à Vivendi de choisir entre davantage de numéraire ou une participation plus élevée dans le nouvel ensemble.

Son offre initiale comportait 11,3 milliards d'euros en numéraire et 43% de la nouvelle entité SFR-Bouygues Telecom pour Vivendi. La proposition révisée le 20 mars, qui inclut 13,15 milliards d'euros en numéraire et 21,5% du nouvel ensemble pour Vivendi, restait également sur la table.

Bouygues détiendra 51% de la nouvelle entité

Dans le cadre de sa nouvelle offre, Bouygues indique qu'il détiendrait 51% du capital du nouvel ensemble, aux côtés de partenaires industriels et institutionnels qui seraient actionnaires à hauteur de 39%. Ces investisseurs incluent entre autres l'assureur AXA (CS.FR), la Caisse des dépôts et consignations, le Groupe industriel Marcel Dassault (GIMD, famille Dassault), la holding JC Decaux Holding (famille Decaux), le fonds souverain de Singapour GIC, le fonds canadien Ontario Teachers' Pension Plan Board, la famille Pinault et le fonds d'investissement Reuben Brothers Ltd.

Les partenaires industriels et institutionnels investiraient 2,85 milliards d'euros dans la nouvelle entité. De son côté, Bouygues compte investir 850 millions d'euros en complément de l'apport de sa participation dans Bouygues Telecom.

L'offre améliorée de Bouygues est valable jusqu'au 25 avril.

-Blandine Hénault, Dow Jones Newswires; +33 (0)1 40 17 17 53;blandine.henault@wsj.com

(END) Dow Jones Newswires

April 04, 2014 06:18 ET (10:18 GMT)

© 2014 Dow Jones & Company, Inc.

Dow Jones Newswires -IDSS2-