BFM Patrimoine

Déclaration de revenus: ce qui change cette année

Les contribuables ont jusqu'au 20 mai pour déclarer leurs impôts via le papier.

Les contribuables ont jusqu'au 20 mai pour déclarer leurs impôts via le papier. - -

GERER SON PATRIMOINE - Chaque année au printemps, c'est le moment de la déclaration d'impôt. Et cette année, pour la déclaration 2014 sur les revenus de 2013, BFM Business fait le point sur les modifications qui s'appliquent.

Courage, les impôts devraient baisser. François Hollande l'a évoqué en janvier dernier et Michel Sapin l'a réaffirmé fin avril lors de la présentation du pacte de stabilité. Mais cela ne se passera pas avant 2015!

Cette année, la note devrait être salée. Première étape douloureuse, la déclaration d'impôt. Depuis le 16 avril, et ce jusqu'au 20 mai par papier et le 10 juin sur internet au plus tard (attention aux différences de dates entre les départements), les contribuables français doivent déclarer leurs revenus. Et cette année encore, des nouveautés sont à prévoir.

Tout d'abord, d'un point de vue pratique, Bercy a effectué quelques modifications. Les contribuables qui déclarent en ligne vont devoir se doter d'un mot de passe. Pour cela, ils se muniront, pour la dernière fois, des trois identifiants (numéro fiscal, numéro de télédéclarant et revenu fiscal de référence) et créeront leur mot de passe.

Par ailleurs, une application pour iOS et Android a été créée afin de déclarer ses impôts directement depuis son smartphone.

Intérêts et dividendes inclus dans l'IR

Mais il y a aussi des changements de fond. A commencer par le barème de l'impôt. Après deux ans de gel, le gouvernement a décidé d'augmenter la valeur des limites des tranches en fonction de l'inflation. Le barème augmente donc de 0,8%.

De plus, pour les revenus les plus faibles, une décote diminue ou annule l'impôt. Elle sera revalorisée de 5%, ce qui la porte de 480 à 508 euros. Par ailleurs, le seuil de revenu fiscal de référence, condition pour l'accès à plusieurs exonérations d'impôt ( comme la taxe d'habitation), sera revalorisé, elle, à 4%.

Autre modification, pour la première fois, les intérêts et dividendes perçus en 2013 seront soumis au barème de l'IR.

Par ailleurs, l'avantage fiscal lié au quotient familial a été abaissé. Il passe de 2.000 à 1.500 euros par demi-part. De plus, les retraités ayant eu plus de 3 enfants bénéficient d'une majoration de leur pension. Elle était jusqu'alors défiscalisée. Cela ne sera plus le cas.

De plus, les fameuses niches fiscales deviennent moins intéressantes. La réduction d'impôts tirée de ces avantages fiscaux sera plafonnée à 10.000 euros en 2014. Pour les salariés, il faut savoir que l'avantage consenti aux salariés disposant d'une complémentaire santé obligatoire souscrite par leur entreprise est maintenant supprimée.

Mais bonne nouvelle du côté de l'immobilier. Les acheteurs d'un bien immobilier mis à la location, via le dispositif Duflot, ont droit à une réduction d'impôts de 18% du prix d'achat dans la limite de 300.000 euros.

Diane Lacaze