BFM Patrimoine

La confiance retrouvée des boursicoteurs français

Les Français recommencent à investir sur des actions, mais continue de snober les produits risqués.

Les Français recommencent à investir sur des actions, mais continue de snober les produits risqués. - Miguel Medina - AFP

Pour la première fois depuis 1996, les adeptes de la Bourse en France ont acheté plus d'actions qu'ils n'en ont vendues en 2014.

Un signe du retour de la confiance dans les marchés actions après le traumatisme de la crise? Les Français qui investissent en Bourse ont augmenté leur portefeuille d'actions l'an dernier. Pour la première année depuis 1996, ils ont davantage acheté de titre qu'ils n'ont ont vendu, rapporte l'Agefi ce vendredi. Leur placement ont ainsi atteint, au total, 6,4 milliards d'euros, selon la Lettre de l'Observatoire de l'épargne, publiée par l'Autorité des marchés financiers. 

Attention, toutefois, on ne peut pas parler d'engouement massif de la population pour les actions. Selon le magazine économique, ceux qui achètent restent des accros de la Bourse. Les autres détenteurs directs de titres le sont grâce à l'actionnariat salarié, selon une récente étude du cabinet Eres.

Défiance envers les produits risqués

Ces données concernent les actions cotées et non cotées. Or les chiffres montrent bien que la défiance reste prégnante envers les produits risqués. Les obligations et les placements collectifs souffrent ainsi de "désaffection constante" depuis 2007, souligne l'Agefi. La collecte sur ce type de titres a ainsi décrue de 3 milliards d'euros nets en 2014.

Les Français ont continué à préférer verser leurs fonds sur des assurances vie et de l'épargne retraite, et ensuite sur de l'épargne logement et des comptes courants. En outre, à plus long terme, le niveau d'investissement des Français n'a pas retrouvé ses niveaux d'avant-crise. Si l'on retient uniquement l'évolution des actions cotées, le montant des placements est inférieur de 76 milliards d'euros à son niveau de 2007.

N.G.