BFM Patrimoine

Immobilier de luxe: Paris ne séduit plus

Paris est à la 6ème place des villes qui intéressent les riches

Paris est à la 6ème place des villes qui intéressent les riches - -

Paris n'est plus l'une des villes privilégiées des personnes fortunées. La capitale française est tombée à la 6 place des villes dans lesquelles elles investissent, selon une étude Barnes publiée ce jeudi 9 janvier.

Coup dur pour la fierté française, Paris n'est plus l'une des villes les plus attirantes du monde. Les riches étrangers ne sont plus intéressés de vivre dans notre capitale. Alors que le nombre de personnes fortunées dans le monde a explosé en 5 ans de plus de 46%, passant de 8,6 à plus de 12 millions, Paris n'est plus dans le top 5 des villes dans lesquelles elles investissent, selon une étude Barnes publiée ce jeudi 9 janvier.

Londres, New York et Hong-Kong constituent le trio de tête, comme en 2012. Mais ensuite, Miami détrône Paris à la quatrième place. Singapour est toujours cinquième et Genève septième juste derrière Paris.

Si Paris cède une place, ce n'est pas à cause des prix. En effet, à Miami, les prix ont bondi de 15 à 45% en un an. A Londres, ils ont progressé de 11%. D'ailleurs, "en 2009, la capitale française était 20 % moins chère que Londres et 10 % plus chère que New York. Quatre ans plus tard, Big Apple est 70 % plus cher et Londres 200%".

Barnes remarque que les transactions sur cette gamme de biens se réalisent à des prix de 10 % à 20 % inférieurs à ceux de fin 2011 - début 2012. "Les biens de qualité ou d’une superficie inférieure à 200 m² se vendent aux mêmes niveaux de prix qu’en 2012. Mais les biens qui comportent certains défauts (travaux à prévoir, emplacement au rez-de-chaussée ou au premier étage) enregistrent, comme pour les grands biens, une décote de 15 à 20 % par rapport aux prix de début 2012".

50.000 euros du m2

Néanmoins, Paris pourrait relever la tête en 2014. En effet, les prix parisiens comparés aux autres villes européennes deviennent compétitifs "pour une certaine clientèle surtout si celle-ci envisage d’acquérir à très long terme pour ne pas être pénalisée par la taxation des plus-values immobilières, dont la France détient le triste record mondial d’imposition (hors pays communistes)".

Par ailleurs, l'instabilité de certains pays du Moyen-Orient peut pousser la riche clientèle à venir à nouveau s'installer en France.

Et enfin, si les transactions sont nettement en baisse en province, des belles ventes se font encore. Ainsi en 2013, John Taylor a vendu une ville à Cannes à 50.000 euros du mètre carré et une autre à Saint Jean Cap Ferrat à 47.500 euros du mètre carré.

Diane Lacaze