BFM Patrimoine

Ces villes du monde où se loger sur Airbnb coûte le plus cher

C'est dans les grandes villes américaines que les prix pour une location sont les plus élevés. À Miami, il faut ainsi débourser en moyenne près de 200 dollars pour passer une nuit, soit environ 70 euros de plus qu'à Paris.

Ces statistiques ne devraient pas faire les affaires du tourisme aux États-Unis. Trois villes américaines figurent dans le top 5 des destinations les plus chères de la planète pour se loger en passant par Airbnb. C'est ce qui ressort d'une étude réalisée par Bloomberg, qui a analysé le coût moyen journalier pour deux personnes d'un hébergement en logement privé dans les grandes villes mondiales. La championne du monde? Miami, où il faut dépenser en moyenne 190 dollars (166 euros) pour passer la nuit via la plateforme de location.

Viennent ensuite Boston (158 euros), Dubaï (158 euros), San Francisco (152 euros) et Reykjavik (150 euros), la capitale de l'Islande, où le prix d'une nuitée sur Airbnb a flambé de 21% depuis l'année dernière. Pas étonnant dans la mesure où ce pays enregistre, pour la deuxième année consécutive, la plus forte hausse des prix de l'immobilier sur un an, selon un récent classement du réseau Knight Frank. De son côté, Paris n'occupe que la 25e place, avec un tarif moyen de "seulement" 96 euros la nuit (+7,8% sur un an).

>> Top 50 des villes les plus chères pour se loger

L'attractivité grandissante de la capitale islandaise

Bloomberg a également calculé le prix moyen d'une nuit à l'hôtel en chambre double pour deux personnes. Mais cette fois, c'est San Francisco (252 euros) et Los Angeles (248 euros) qui s'imposent comme les villes les plus onéreuses, devant Boston (233 euros), Reykjavik (226 euros) et Seattle (222 euros). Londres, qui est la 14e ville la plus chère pour une location Airbnb (ex-aequo avec Dublin et Zurich), prend la sixième place (218 euros) juste devant Miami. La capitale française se classe quant à elle en seizième position (161 euros).

Reykjavik, 5e ville la plus chère du monde pour une location Airbnb est la 4e la plus onéreuse pour une chambre d'hôtel... La capitale islandaise flambe donc sur tous les tableaux. "Le tourisme y a atteint des niveaux record en 2016, notamment grâce aux fans de Game of Thrones qui sont venus découvrir les lieux de tournage de la série télévisée américaine", explique Bloomberg. Le paysage volcanique et les glaciers séduisent également de nombreux touristes. Selon la Banque d’Islande, le nombre de visiteurs devrait atteindre les deux millions cette année, alors que l’île compte 340.000 habitants.

Louer sur Airbnb à New York revient 60% moins cher

On l'a bien compris, louer un logement sur Airbnb revient bien moins cher que de réserver une chambre d'hôtel. Dans certaines villes américaines comme New York, un locataire peut même réaliser jusqu'à 60% d'économies en louant sur la plateforme, estime Bloomberg. De même, un touriste qui souhaite séjourner à Los Angeles, Seattle ou San Francisco pourrait espérer obtenir environ 40% de rabais en optant pour le site de location d'appartements et de maisons entre particuliers.

En revanche, c'est à Miami (-21%) qu'on ferait la "moins bonne" affaire outre-Atlantique. Pourquoi les tarifs sur Airbnb n'y sont pas aussi attractifs qu'ailleurs? Il y a des incertitudes réglementaires autour des locations de courte durée, explique Bloomberg, ce qui limite l'offre de logements dans la municipalité, et fait donc grimper les prix. La ville a interdit la location de courte durée dans les zones résidentielles, mais un tribunal de Floride a fait blocage. Du coup, "certains propriétaires hésitent à louer leur logement, ils ne comprennent pas ce qui est légal et ce qui ne l'est pas". En attendant, les touristes ont tout de même intérêt à privilégier la plateforme.

>> Top 50 des villes les plus chères pour se loger

Julien Mouret