BFM Business

DASTRI : la gestion des Déchets d’Activités de Soins à Risques infectieux

-

- - -

"Agréé par l’État et financé par les industries de santé, DASTRI a pour mission de collecter et traiter les Déchets d’Activités de Soins à Risques infectieux (DASRI) produits par les patients en auto-traitement (PAT).\n\nPar ailleurs, outre la gestion des risques sanitaires, cet éco-organisme permet également aux entreprises et aux pharmaciens d’avoir une approche responsable et répondre aux préoccupations environnementales croissantes de la société. Mais concrètement, quel est le rôle de DASTRI ? Quels sont les enjeux auxquels il est confronté et surtout qu’est-ce que le principe de la responsabilité élargie du producteur ?  Réponses avec Laurence Bouret, Déléguée Générale de DASTRI."

La responsabilité élargie du producteur : Késako ?

Selon Laurence Bouret, « le principe de la responsabilité élargie du producteur est très simple ». « L’entreprise qui met sur le marché un produit a l’obligation d’organiser et de financer sa fin de vie après son utilisation par le consommateur ou par le patient », explique-t-elle. « En France, par exemple, il existe environ 20 catégories de produits concernés par ce principe qui découle d’un mécanisme plus connu sous l’appellation de « pollueur-payeur », ajoute-t-elle.

Les missions de DASTRI

Aujourd’hui, DASTRI collecte auprès d’une soixantaine d’entreprises une écocontribution, représentant environ 8 millions d’euros par an, qui lui permet d’approvisionner le réseau officinal en boites sécurisées baptisées « boites DASTRI ». « Ces boites sont, en effet, mises à la disposition des patients sur présentation de leur ordonnance », souligne Laurence Bouret. Pour ce faire, « le patient se rend simplement, avec son ordonnance, dans l’une des pharmacies du réseau officinal (on en compte plus de 20.000 aujourd’hui) et une boite DASTRI qu’il peut utiliser à son domicile lui est remise gratuitement », précise-t-elle. « Une fois la boite remplie de ses Déchets d’Activités de Soins à Risques infectieux, le patient la dépose dans une pharmacie. Elle est alors récupérée par des opérateurs habilités par DASTRI qui l’acheminent vers des centres de traitements spécialisés », renchérit-elle. En somme, ce dispositif de collecte est non seulement gratuit, mais également sécurisé pour les patients et offre aux entreprises l’opportunité d’être solidaires tout en optimisant les coûts de traitement de ces types de déchets.

CONTACT

DASTRI
17 Rue de l’Amiral Hamelin
75116 Paris
Site web

Le Tête à Tête Décideurs