BFM Business

WeRide : premiers tests de conduite 100% autonome en Chine

-

- - © WeRide

Le futur sera-t-il sans conducteur ? Fondée il y a 3 ans à peine, la start-up chinoise WeRide est aujourd’hui soutenue par l’Alliance Nissan-Renault-Mitsubishi. Son projet est ambitieux : une voiture autonome, sans intervention humaine, contrôlable à distance.

Des véhicules sans chauffeur ?

Premier marché automobile au monde, la Chine s’est également imposé comme nouveau berceau de grandes avancées technologiques… Telles que les voitures autonomes. Plusieurs start-up spécialisées ont ainsi vu le jour ces dernières années : Pony.ai, Baidu Inc, Didi Chuxing et enfin WeRide.

Visant les normes de voitures autonomes de niveau 4, le véhicule connecté de WeRide embarque une intelligence et de nombreux capteurs lui permettant de comprendre son environnement, d’anticiper les situations et enfin de pouvoir être piloté à distance si la situation l’exige. Et surtout, de rouler sans chauffeur…

WeRide sur les routes Guangzhou

En juillet 2020, le projet s’est accéléré pour WeRide suite au feu vert des autorités locales pour la mise en œuvre de tests sur routes ouvertes nous indique Reuters. C’est dans la province de Guangzhou qu’une flotte de 10 berlines Lincoln MKZ vient d’être déployée.

Si WeRide n’est pas la seule start-up du pays à tester ces voitures du futur, elle devient néanmoins la toute première sur le sol chinois à pouvoir concrétiser une batterie de tests sans aucun technicien ni personnel de sécurité à bord. Un pas de géant pour le jeune constructeur automobile.

En partenariat avec China Radio International