BFM Business

Les ventes de masques FFP2 multipliées par trois dans les grandes surfaces

Le variant Omicron a poussé les Français à se tourner vers les masques FFP2 dont les ventes ont triplé en grande distribution la dernière semaine de décembre.

Les Français se ruent sur les masques FFP2. Les ventes de protections pour visage en forme de "bec de canard" ont explosé en fin d'année avec le tsunami des contaminations du variant omicron.

Selon les informations de NielsenIQ pour BFMTV, le chiffre d'affaires des ventes de masques FFP2 a triplé sur la dernière semaine de 2021 par rapport à la précédente dans les grandes surfaces. Il s'est ainsi vendu pour 800.000 euros de masques FFP2 en France la semaine du 27 décembre contre à peine plus de 250.000 euros une semaine plus tôt. Vendus aux alentours de 35 centimes pièce dans les grandes surfaces, cela représente donc près de 2,5 millions de masques FFP2 vendus en France et ce sans compter les volumes écoulés dans les pharmacies.

La seule enseigne Carrefour estimait qu'elle allait en vendre 600.000 unités sur la seule première semaine de janvier, soit six fois plus qu'avant l'arrivée du variant Omicron.

Moins coûteux, les masques chirurgicaux restent largement majoritaires en grande distribution avec 3,4 millions d'euros de ventes la dernière semaine de décembre. Les modèles lavables en tissus sont eux délaissés avec à peine 120.000 euros de ventes fin décembre.

La crainte du variant Omicron pousse de plus en plus de Français à s'équiper de masques FFP2 et de plus en plus d'enseignes cassent les prix sur ces protections autrefois réservées au personnel soignant, ou utilisés pour des travaux de bricolage.

Vendus entre 60 et 80 centimes pièce en pharmacie, les FFP2 coûtent plus de deux fois moins cher en grandes surfaces. Leclerc les propose ainsi à 40 centimes, Carrefour à 24 centimes et Intermarché a lancé une opération "prix coûtant" la semaine dernière avec des masques FFP2 à 23 centimes pièce.

Frédéric Bianchi
https://twitter.com/FredericBianchi Frédéric Bianchi Journaliste BFM Éco