BFM Business

Les Français grignotent encore plus depuis l'entrée en vigueur du confinement

41% des Français disent grignoter plus depuis la mise en place du confinement

41% des Français disent grignoter plus depuis la mise en place du confinement - iStock - Kontrec

Selon le Crédoc, 41% des Français déclarent grignoter davantage aujourd'hui qu'avant l'entrée en vigueur du confinement.

Avec le confinement, les Français résistent plus difficilement à la tentation. Selon le Crédoc, 41% d’entre eux disent qu’ils grignotent plus depuis sa mise en place et 45% déclarent "qu’ils le faisaient déjà et qu’ils continuent", a expliqué sur RTL Pascale Hebel, directrice du pôle comportement des consommateurs du centre de recherche spécialisé dans l'étude et l'observation des conditions de vie.

La tendance n’est pas nouvelle mais s'est visiblement amplifiée avec l’entrée en vigueur du confinement. Déjà en mars, une étude du Crédoc dévoilée par Le Parisien rapportait que 38% des Français reconnaissaient manger au moins une fois par jour en dehors des repas traditionnels et 35% deux à trois fois par semaine. 

Baisse de la consommation d'alcool

Si les Français grignotent plus qu'en temps normal, ils réduisent en revanche leur consommation d’alcool. Une étude de l’institut Nielsen montre en effet que les ventes d’alcool en supermarché ont chuté de 16% depuis le début du confinement.

"Certaines boissons alcoolisées ont même subi des reculs spectaculaires, comme les champagnes (-52,5%) et autres vins effervescents (-28,8%), les liqueurs et les cidres ", précisait l’étude. 
Paul Louis