BFM Business

Lego espère qu'en 2030 ses briques seront en plastique "durable"

Des Lego

Des Lego - Illustration

Lego annonce un plan de 400 millions de dollars sur trois prochaines ans pour mettre au point un biomatériaux pour remplacer le plastique. Le groupe danois espère atteindre son but en 2030.

Chez Lego, le budget de développement d'un plastique écologique n'en fini plus de grimper et sans apporter de résutats. Après des années de recherches, le groupe danois annonce son intention d'allouer de nouveaux fonds dans la recherche de biomatériaux pour remplacer le plastique de ses briques.

Le groupe vient d'annoncer un nouvelle enveloppe de 400 millions de dollars (336 millions d'euros) pour les trois prochaines années.

Le groupe danois annonce une nouvelle fois sa volonté d'accélérer sa conversion écologique. Habituellement, il ne donne pas de calendrier sur l'aboutissement de ses recherches, mais cette fois, il s'engage. Lego veut commencer à éliminer les plastiques d'emballages d'ici 2025 et remplacer les briques plastique par des briques en matériaux durables d'ici 2030.

Un partenariat avec Shell

Malgré les sommes dépensées dans ces travaux les choses ont peu évolué à ce jour. En 2015, Lego annonçait déjà un investissement de 1 milliard de dollars pour créer un bioplastique. Ces recherches n'ont à ce jour rien donnée.

Les 90.000 tonnes de plastique utilisées chaque année pour produire des briques emboitables reste faite avec du pétrole. Cette consommation a même conduit Lego à signer un partenariat avec Shell il y a quelques années.

En 2018, Lego a pourtant réussi à mettre au point un bioplastique à partir de canne à sucre. Mais ce matériau n'est pas apte à remplacer le plastique traditionnel des briques. Il est désormais utilisé pour la fabrication des objets de décoration "vert" comme les plantes ou les arbres. Pour les briques, il faudra donc attendre encore dix ans.

https://twitter.com/PascalSamama Pascal Samama Journaliste BFM Éco