BFM Business

Le Royaume-Uni conclut avec le Japon son premier accord commercial majeur post-Brexit

Le Royaume-Uni a conclu un accord de libre-échange avec le Japon, qui est le premier accord commercial majeur.

Le Royaume-Uni a conclu un accord de libre-échange avec le Japon, qui est le premier accord commercial majeur. - GLYN KIRK / AFP

Le gouvernement britannique a conclu avec le Japon son premier accord commercial "majeur" depuis sa sortie de l'Union européenne fin janvier 2020.

"Le Royaume-Uni a conclu un accord de libre-échange avec le Japon, qui est le premier accord commercial majeur" du pays comme "nation indépendante sur le plan commercial", a indiqué le ministère britannique du Commerce international.

Le texte, qui fait l'objet d'un "accord de principe", doit augmenter les échanges commerciaux avec le Japon d'environ 15,2 milliards de livres (16,4 milliards d'euros).

"L'accord va plus loin que celui existant avec l'UE"

Censée entrer en vigueur le 1er janvier, il permettra aux entreprises britanniques d'échapper aux droits de douane sur 99% de leurs exportations vers le Japon. Il bénéficiera notamment à l'industrie, aux secteurs agroalimentaire et technologique et "va bien plus loin que l'accord existant avec l'UE", a souligné Liz Truss, ministre britannique du Commerce international.

"C'étaient des négociations vraiment difficiles, mais nous sommes parvenus à un accord de principe en trois mois environ, un rythme inhabituellement rapide", a souligné Toshimitsu Motegi, le chef de la diplomatie japonaise, disant avoir "amélioré" l'accès de son pays "au marché britannique pour les wagons et certaines pièces automobiles".

Les négociations avec l'UE restent dans l'impasse

La Bourse de Londres évoluait en légère hausse ce vendredi en début de séance (+0,16%) après l'annonce d'un accord commercial entre le Royaume-Uni et le Japon au moment où les négociations avec l'UE patinent.

Cet accord intervient au moment où les négociations avec l'UE sur la relation après le Brexit sont dans l'impasse, ce qui inquiète vivement les investisseurs et a fait décrocher la livre sterling cette semaine.

Invité sur BFM Business ce vendredi, le comissaire européen au Marché intérieur Thierry Breton a assuré que l'Union européenne ira jusqu'au bout des négociations et que les britaniques devaient "accepter, respecter toutes les règles".

À défaut de compromis au 1er janvier 2021 avec l'UE, les règles plus désavantageuses de l'Organisation mondiale du commerce (OMC), avec des droits de douanes élevés, s'appliqueront. Une telle rupture dans leurs échanges risque d'affaiblir une économie déjà en proie à une crise historique en raison de la pandémie de nouveau coronavirus.

Frédéric Bergé
https://twitter.com/BergeFrederic Frédéric Bergé avec AFP Journaliste BFM Éco