BFM Business

Le NFT d'un des plus célèbres mèmes d'internet, "Side Eyeing Chloe", vendu pour 74.000 dollars

La blockchain permet d'authentifier l'origine d'une image numérique

La blockchain permet d'authentifier l'origine d'une image numérique - Pexels

La capture du regard inquiet de la petite Chloe, tirée d'une vidéo de 2013, a été acquis par une compagnie musicale, qui dispose désormais d'un certificat numérique infalsifiable attaché à l'image.

Rares sont ceux qui ont échappé à cette image sur leurs réseaux sociaux. Le regard inquiet de la petite Américaine Chloe Clem, assise sur son siège auto, a été utilisé des millions de fois pour devenir un des plus célèbres mèmes d'internet.

Si la photo se retrouve partout, elle a pourtant bien un fichier d'origine: une vidéo Youtube publiée par la mère de la petite fille en 2013. A l'époque, elle souhaitait faire une surprise à ses deux filles en les emmenant à Disneyland. Lorsque la plus grande des deux apprend la nouvelle, elle fond en larmes de joie, une situation perturbante pour Chloe qui peine à comprendre la situation.

De quoi payer des études... ou un cheval

C'est donc cette capture, baptisée "Side Eyeing Chloe" qui a été vendue aux enchères vendredi et acquise par une compagnie musicale pour 25 ethereum (une cryptomonnaie alternative au bitcoin) soit 74.000 dollars à son cours actuel. Pour s'assurer de l'authenticité de la photo numérique, un certificat numérique, appelé NFT, y a été attaché.

Basé sur la technologie de la blockchain, le principe du NFT consiste à rendre un fichier numérique unique, sans falsification possible. Ainsi, la capture vendue est l'originale puisqu'elle a été fournie directement par la mère de Chloe. En revanche, cela ne donne pas pour autant de droits d'auteur sur le mème, mais seulement l'assurance de posséder l'original.

"C'est une opportunité intéressante, surtout s'il y a un fan de Chloé qui aime ce mème. Même Chloe a dit 'c'est plutôt cool'" a indiqué la mère de famille à la BBC, juste avant la vente, promettant que l'argent récolté permettra de payer les études de sa fille. Chloe, dix ans cette année, préférait s'offrir un cheval…

Quant à l'acquéreur, l'entreprise 3F Music, basée à Dubaï, elle n'en est pas à son coup d'essai. La compagnie a déjà acheté les NFT de plusieurs autres célèbres mèmes, comme la "Disaster girl", une photo d'une jeune fille souriant devant l'incendie d'une maison. 3F Music avait déboursé, au printemps dernier, près de 500.000 dollars pour l'acquérir.

Thomas Leroy Journaliste BFM Business