BFM Business

Le masque n'est plus obligatoire là où le pass sanitaire est exigé, à partir de ce lundi

Un marquage au sol sur un trottoire appelle au port du masque à Berlin le 10 mars 2021

Un marquage au sol sur un trottoire appelle au port du masque à Berlin le 10 mars 2021 - John MACDOUGALL © 2019 AFP

Le décret sur la mise en place du pass sanitaire a été publié ce dimanche au Journal officiel. Il rappelle que le masque pourra être enlevé dans les lieux concernés par le pass.

Les masques vont tomber dans les lieux concernés par le pass sanitaire. Comme annoncé par le ministre de la Santé Olivier Véran fin janvier, le décret d'application de la loi sur la gestion de la crise confirme que les "obligations de port du masque prévues au présent décret ne sont pas applicables aux personnes ayant accédé aux établissements, lieux, services et événements" concernés par le pass sanitaire.

Cela concerne donc, dès ce lundi, la plupart des lieux publics comme les bars, les restaurants, les cinémas, parcs de loisirs… Exception indiquée dans le décret: le masque sera toujours obligatoire dans les transports comme le TGV, les autocars ou les avions. En théorie, le masque sera aussi obligatoire dans les centres commerciaux sauf si le préfet impose le pass sanitaire dans son département pour des raisons sanitaires. Dès lors, il deviendra facultatif.

Le préfet peut rétablir l'obligation

Pour autant, les autorités gardent la main sur le port du masque qui "peut toutefois être rendu obligatoire par le préfet de département lorsque les circonstances locales le justifient, ainsi que par l'exploitant ou l'organisateur", selon le décret.

Certains départements sont déjà concernés par ce retour au port du masque tandis que la plupart des cinémas multiplex ont décidé de le maintenir malgré la mise en place du pass sanitaire le 21 juillet dernier.

"Là où il y a le pass sanitaire", les personnes "pourront enlever le masque", car "ça veut dire qu'on est sûr que toutes les personnes qui rentrent sont vaccinées complètement ou ont un test très récent qui est négatif" expliquait le 20 juillet dernier le ministre de la Santé Olivier Véran.

En revanche, les salariés qui travaillent sur ces lieux devront garder le masque, d'autant que le pass sanitaire ne s'appliquera qu'à partir du 30 août pour eux.

Thomas Leroy Journaliste BFM Business