BFM Business
Economie

Bruno Le Maire: "Aucun salarié au Smic au chômage partiel ne perdra un centime"

Le ministre de l’Économie et des Finances Bruno Le Maire a annoncé ce vendredi sur RMC et BFMTV que les mesures pour l'indemnisation du chômage partiel.

Les salariés forcés de rester chez eux seront indemnisés a promis ce vendredi le ministre de l’Économie, Bruno Le Maire, au micro de Jean-Jacques Bourdin.

Jusqu'à quatre smic

Pour les salariés au SMIC, les indemnisations du chômage partiel seront du même niveau que leur salaire. Pour les autres, elles se situeront autour de 84% du revenu net (70% du brut). Si auparavant, les entreprises versaient une partie de ces indemnités, maintenant ce sera l'Etat qui versera la totalité. Une grosse économie pour les entreprises, pas pour l'Etat: 

Cela va coûter cher, reconnaît Bruno Le Maire. "Ce sera probablement le dispositif le plus coûteux pour l’État, mais c’est aussi j’en suis convaincu le dispositif le plus efficace, parce qu’on ne perd pas de formation, on ne perd pas de compétences, et surtout, on peut redémarrer l’économie dès que la crise sera derrière nous".
Concrètement : "vous touchez deux smics, deux et demie, trois ou quatre smic, vous êtes en activité partielle, vous êtes indemnisés par l’État, et dès que c’est fini, vous pouvez retrouver votre activité, et dès que c’est fini, tout de suite, l’entreprise redémarre".

"Nous ferons tout ce qui est nécessaire, et même plus que ce qui est nécessaire pour soutenir notre économie et nos entreprises. Cela coûtera à l’État des dizaines de milliards d’euros", a prévenu le ministre. Mais selon lui, "c'est un bon investissement". Parce que laisser s'effondrer notre tissu de PME, de commerçants, d'artisans, de grandes entreprises, "c'est cela qui nous coûterait le plus cher". 

Nina Godart