BFM Business

Le couvre-feu a fait grimper les ventes de bières

Les ventes de bières ont augmenté de 10% dans les hypermarchés la semaine de l'instauration du confinement

Les ventes de bières ont augmenté de 10% dans les hypermarchés la semaine de l'instauration du confinement - Emmanuel DUNAND / AFP

Les ventes de bières ont augmenté de 10% dans les hypermarchés la semaine de l'instauration du couvre-feu, a rapporté LSA Conso.

On est loin de la ruée dans les supermarchés vue au mois de mars. L'annonce du couvre-feu n'a pas été synonyme d'une envolée de la consommation dans les grandes surfaces. Les ventes de produits de grande consommation – qui regroupent les marques alimentaires mais aussi les produits d'entretien ou d'hygiène – et des produits frais n'ont augmenté que de 4% lors de la semaine du 12 au 18 octobre, rapporte LSA Conso, citant le panéliste Iri. Le couvre-feu, annoncé le 14 octobre par Emmanuel Macron, s'est appliqué dès le 17 octobre en Île-de-France et dans 8 métropoles. Pas d'inquiétude particulière pour le moment. Sauf pour… les bières.

Les ventes de bières ont grimpé cette semaine-là de 10% dans les hypermarchés, et même de 54% en e-commerce. "Les Français ont également acheté des produits permettant d'assurer les repas à domicile comme les pâtes alimentaires (+14%) ou les soupes et potages (+16%) pour l'épicerie salée et les poissons (+14%) et les plats cuisinés (+13%) pour les surgelés salés", souligne le panéliste Iri. Les conserves de tomates (+36,2%) ou les légumes marinés (+39,4%) tiennent la corde.

Ruptures de stocks en mars

La ruée dans les supermarchés à l'annonce du confinement avait provoqué des ruptures de stocks temporaires de plusieurs produits de base, notamment les pâtes, la farine ou le savon. Alors que plane la menace d'un nouveau confinement, tout du moins partiel, les supermarchés ne veulent pas, cette fois-ci, revivre la même situation. "La grande distribution a des stocks et nous avons des stocks également. Nous serons beaucoup plus sereins", assurait déjà ce mardi le président de Panzani, Xavier Riescher, sur Europe 1.

J. B.